Mini Countryman PHEV 2020 : une hybridation plus efficiente

À l’occasion de son restylage, le Mini Countryman PHEV repasse sa chaîne hybride au banc moteur pour se conformer à l’Euro 6d.

604
Mini Countryman PHEV

Commercialisé en 2017, le Mini Countryman (4,30 m de longueur) se refait une petite beauté avec en outre une version PHEV. Avec une face avant plus sportive et des feux arrière arborant le drapeau britannique en LED, tout comme ceux à l’avant. Idem à l’intérieur avec l’adoption d’un écran central à 8,8 ’’ et d’un combiné à instrumentation numérique. Rien de très spectaculaire donc pour ce modèle qui représente déjà 32 % des ventes de Mini en France, dont un tiers en hybride rechargeable qui nous intéresse ici. Et qui fait un carton en entreprises avec 38 % des immatriculations.

C’est donc sous le capot moteur que les changements se font les plus notables. À commencer par la puissance du 3-cylindres essence de 1.5 qui descend à 125 ch au lieu de 136 ch jusque-là. De son côté, le moteur électrique, indépendant sur le train arrière, passe de 88 à 95 ch. Au total, la puissance ressort toujours à 220 ch pour un couple maxi identique à 220 Nm plus 162 Nm du moteur électrique.

Mini Countryman PHEV : 40 km d’autonomie en électrique

Mais la plage d’utilisation en mode 100 % électrique s’élargit : l’autonomie atteint 44 km au minimum en cycle mixte et près de 60 km en usage urbain. À l’usage, c’est ce que nous avons relevé et la vitesse maximale atteint même 135 km/h en électrique, de quoi évoluer aussi sur autoroute.

En mode Auto eDrive, enclenché par défaut et qui gère parfaitement les transitions entre électrique, thermique et mixte hybride, la consommation ressort à 7,2 l/100 km une fois épuisée la batterie de 8,82 kWh effectifs. Pour le reste, ce Countryman PHEV 2020 donne toujours autant de plaisir et d’amusement à piloter grâce à un comportement dynamique vif – parfois inconfortable car trop raide.

Et surtout, ce SUV compact pollue moins sans consommer beaucoup plus. Le tout en satisfaisant à la norme renforcée Euro 6d exigible au 1er janvier 2021 : CO2 à 39 g au minimum et 47 g au maximum, alors que son prix n’augmente que de 100 euros. Il débute ainsi à 40 600 euros TTC et 43 000 euros en Business Design (voir notre essai du Mini Countryman).

Notre avis

PLUS
Consommation toujours maîtrisée ● Agrément de conduite et vivacité de comportement ● Restylage sympathique


MOINS
Prix toujours élevé ● Poids total à vide ● Bruits aérodynamiques du pare-brise

PARTAGER SUR