Mini Countryman, version restylée

Parvenu à mi-vie, le SUV Countryman de Mini adopte une nouvelle face avec des phares LED et fait également évoluer son offre de motorisations.

664
Mini Countryman

Né il a tout juste quatre ans, le Countryman génère aujourd’hui près de 30 % des ventes mondiales de la gamme Mini. Même bien né par son design identifiable immédiatement, ce SUV jouait trop sur ses rondeurs affirmées. Son restylage se traduit donc par un nouveau bouclier avant dont les écopes latérales passent à la verticale et par une entrée d’air inférieure chromée reprenant la forme de la calandre. Les phares sont dorénavant à LED en série et, à l’arrière, cela permet d’afficher le drapeau de l’Union Jack, à l’instar des Mini et Clubman.

Boîte auto pour tous

Sous le capot avant, les motorisations essence (138 et 178 ch), diesel (116, 150 et 190 ch) et hybride rechargeable (220 ch) adoptent la Twin Power Turbo. Cette technologie de réduction des émissions polluantes répond à la norme Euro 6d exigible en 2021. Il faut noter l’arrivée de la nouvelle boîte à double embrayage DKG7 sur le 116 ch diesel et les 136 et 178 ch essence (2 200 euros). De son côté, la boîte auto classique Steptronic 8 est dorénavant disponible sur l’intégralité des autres moteurs. Les versions transmissions intégrales nécessitent 4 200 euros supplémentaires.

Les prix débutent à partir de 29 400 euros TTC pour la Cooper 136 ch essence et 34 100 euros en Cooper S de 178 ch. La Cooper SE ALL4 hybride rechargeable est à partir de 40 600 euros. En diesel enfin, la One D 116 ch débute à 30 400 euros, la Cooper D 150 ch à 32 400 euros et la Cooper SD 190 ch à 38 400 euros. La commercialisation est effective.

Notre essai de la précédente Mini Countryman SE

PARTAGER SUR