Mini Coyote pour un max de points

La société Coyote lance une version compacte de son célèbre avertisseur de radars. Comme son grand frère, ce mini Coyote permet d’être alerté quand le véhicule est proche d’un radar fixe ou mobile.

- Magazine N°136
490

Selon le Ministère de l’Intérieur, en 2007, le nombre des retraits de permis a augmenté de 30 %. Autre information éloquente, 2 500 nouveaux radars devraient être installés sur les routes françaises au cours des cinq prochaines années. Autant de faits qui plaident pour Coyote et ses avertisseurs de radars fixes et mobiles. Plus petit et plus abordable, le mini Coyote est vendu au prix de 199 euros (12 euros par mois d’abonnement ensuite) contre 699 euros pour son grand frère avec un abonnement de deux ans.

Chaque utilisateur du mini Coyote rejoindra la communauté éponyme qui compte près de 15 000 adhérents à ce jour. Ces derniers s’informent mutuellement, chaque jour et en temps réel, de la position de quelque 350 à 400 radars mobiles. Equipé des technologies GPS, GPRS et GSM, le système Coyote communique en temps réel avec un serveur central qui transmet les informations utiles au fur et à mesure des déplacements de l’automobiliste. Pas besoin de se connecter à Internet : tout se fait automatiquement. Par simple pression sur un bouton, le possesseur de Coyote ou de mini Coyote signale la présence d’un radar mobile. Une fois l’information reçue, elle est diffusée à l’ensemble des utilisateurs qui roulent dans cette même zone.

Outre sa fonction d’avertisseur de radar, le mini Coyote indique la vitesse à ne pas dépasser à l’approche d’un radar fixe ou mobile. De plus, il indique la présence probable de radars mobiles observés par les membres de la communauté dans les trois derniers mois.

Enfin, le mini Coyote indique en permanence à son utilisateur le nombre de membres de la communauté qui sont passés à cet endroit dans la dernière demi-heure et prévient de la distance qui le sépare de celui qui le devance. Et Coyote est parfaitement légal. Si les détecteurs de radars sont prohibés, rien n’interdit aux automobilistes de signaler à d’autres la présence d’un point de contrôle.

PARTAGER SUR