Ministère des Armées : une flotte de terrain

En pleine restructuration de sa flotte depuis le retour à la propriété en 2014, le ministère des Armées doit faire face à de nombreux défis dont le verdissement et l’optimisation du parc des 14 500 véhicules de la gamme commerciale. Avec un impératif opérationnel incontournable : répondre avant tout aux besoins des armées sur le terrain.

- Magazine N°234
2198
Ministère des Armées - Véhicule sentinelle
Véhicule sentinelle (c) Ministère des Armées

Au sein du ministère des Armées, il existe trois grands univers demandeurs de véhicules : les armées, la direction générale de l’armement et le secrétariat général pour l’administration. C’est à ce dernier univers qu’appartient la sous-direction des transports du service parisien de soutien de l’administration centrale, avec à sa tête Christophe Chamoux, sous-directeur des transports.

« La fonction transport est éclatée entre plusieurs acteurs : nous qui achetons, maintenons les véhicules et donnons des directives ; le service du commissariat des armées qui reçoit ensuite ces véhicules, les gère au quotidien et les met à disposition des armées...

PARTAGER SUR