Mitsubishi ASX 2023 : les bénéfices de l’Alliance Renault-Nissan

Mitsubishi recueille déjà les fruits de son alliance avec Renault-Nissan en rebadgeant le Captur en ASX, pour une commercialisation au printemps 2023.
1043
Mitsubishi ASX 2023
Le nouveau Mitsubishi ASX 2023. © Mitsubishi

Mitsubishi, que Nissan détient à 34 % (lui-même détenu à 40 % par Renault au sein de l’alliance des trois), va rapidement mettre à profit ces participations croisées pour commercialiser, dès le mois de mars 2023, son ASX. Ce SUV citadin polyvalent n’est autre que le Renault Captur rebadgé et doté d’une calandre lourdement chromée spécifique (longueur de 4,23 m, largeur de 1,80 m et hauteur de 1,57 m).

Le frère jumeau ibérique

Assemblé dans la même usine espagnole que le Captur, à Valladolid, cet ASX en reprend également la palette de motorisations. Soit le 3-cyl. turbo-essence 1.0 MPI-T de 91 ch, le 4-cyl. 1.3 DI-T à hybridation 12 V de 140 ch en boîte manuelle et 158 ch en boîte double embrayage, ainsi que le full hybrid 1.6 l HEV de 145 ch ou de 160 ch en PHEV.

Mitsubishi n’a pas encore validé les homologations en CO2 et consommations, les versions hybrides adoptant pour 2023 de nouvelles batteries plus capacitaires, tout comme pour le Renault Captur. Ce sera donc 10,5 kWh (au lieu de 9,8 kWh) pour le PHEV, et 1,3 kWh (en place des 1,2 kWh) pour le HEV.

Mitsubishi ASX 2023 : une garantie de 5 ans

De la même façon, le constructeur n’a toujours pas communiqué sur les tarifs et les finitions. Cela afin de positionner judicieusement cet ASX par rapport aux Renault Captur 2023, mais aussi au Nissan Juke Hybrid, ses proches cousins. Notons que Mitsubishi applique à ce nouveau SUV citadin sa garantie constructeur de 5 ans/100 000 km, avec assistance. C’est trois ans de plus que ses deux confrères.