Mitsubishi L200 : retour aux sources

Fiscalité oblige, ce récent Mitsubishi L200 se repositionne sur les caractéristiques d’un vrai 4x4 pick-up cabine approfondie.

404
Mitsubishi L200

Le législateur en a décidé depuis le 1er janvier de cette année : seuls les professionnels peuvent profiter des avantages fiscaux du pick-up 4×4 en VUL. À condition de ne pouvoir embarquer que quatre personnes et ce dans un format de cabine « approfondie », c’est-à-dire sans véritables portes arrière.

Face à cette donne fiscale rebattue, Mitsubishi France a choisi de faire l’impasse sur la carrosserie Double Cabine et sur le gros turbodiesel 2.4 de 180 ch pour son dernier L200. Qui n’est donc plus disponible qu’avec un nouveau 2.2 TD de 150 ch et 400 Nm, obligatoirement en boîte manuelle. Mais ce L200 pick-up cabine approfondie conserve ce qui fait sa force : une transmission intégrale permanente qui s’enclenche en roulant (jusqu’à 100 km/h), un blocage des différentiels avant et arrière électroniques et, par un bouton poussoir, le crabotage des rapports courts et le blocage du différentiel interpont. On y ajoutera un châssis échelle renforcé pour une charge utile supérieure (1 000 kg), une lame supplémentaire pour les suspensions arrière qui en compte cinq dorénavant, et des ressorts avant renforcés.

Au volant, on retrouve donc un peu la « rusticité » qui a fait la force de ce pick-up passe-partout, même en charge, avec des capacités de franchissement incomparables, pour ne pas dire étonnantes – à condition de piloter ce « tracteur ». En revanche, on a perdu le confort, la souplesse et le silence de fonctionnement qui faisaient l’attrait de la précédente génération, taillée pour la route et pour cinq occupants, surtout en boîte automatique. Mais c’est pour la bonne cause car ses concurrents suivent eux aussi l’évolution du régime fiscal et ne font pas mieux pour l’agrément de conduite.

Les utilisateurs professionnels seront ravis de pouvoir toujours compter sur un « engin » indestructible à un prix serré à partir de 30 790 euros TTC en Club Cab et 33 990 euros TTC en Double Cab (196 à 203 g).

Notre avis

PLUS
Capacités de franchissement hors pair ● Charge utile et praticité renforcées ● Rapport prix/prestations intéressant


MOINS
Suspensions très raides ● Nouveau moteur rugueux et creux à bas régime ● Fiscalité dissuasive pour le Double Cab