Accueil Mobilité

Mobilité

Les flottes automobiles sont de plus en plus fréquemment prises en compte dans la stratégie de responsabilité sociale et environnementale (RSE) des organisations. L’objectif : rendre l’utilisation des véhicules plus vertueuse en développant des alternatives au véhicule thermique personnel, ce qui implique une réflexion sur la mobilité, voire la mise en place d’un plan de mobilité. (Voir plus) Ces alternatives passent tout d’abord par la transition énergétique du parc automobile. Changer de motorisation demande toutefois de s’assurer de la disponibilité ou du déploiement d’une infrastructure adaptée, soit pour l’approvisionnement en carburant ou en GNV, soit pour la recharge électrique ou hydrogène. Par ailleurs, les flottes peuvent plus simplement réduire leur empreinte carbone en formant leurs conducteurs à l’éco-conduite ou bien en développant la mobilité partagée pour les déplacements de leurs collaborateurs (autopartage, covoiturage, crédit-mobilité, forfait mobilités durables, etc.). Enfin, elles peuvent privilégier des prestataires assurant l’écoconception et le bon recyclage des véhicules et de leurs composants : batteries, pneumatiques, tissus, plastiques, etc.

Véhicules électriques et PHEV : + 8,3 % au premier semestre 2022

Selon les chiffres de l’Avere-France, les immatriculations de véhicules électriques et PHEV ont progressé de 8,3 % au premier semestre 2022, par rapport à la même période en 2021.

Réseau de recharge public : 6,4/10 selon l’Afirev au premier semestre 2022

L’observatoire de l’Afirev donne la note de 6,4/10 au réseau de recharge français accessible au public pour ce premier semestre 2022. C’est un point de plus qu’au second semestre 2021.

Une flotte hybride Suzuki pour la Solitaire du Figaro

Suzuki équipe les membres de l’encadrement et de la direction de la Solitaire du Figaro de huit véhicules hybrides (Vitara, S-Cross et Swace Hybrid).

Recharge électrique : la condition sine qua non

Pour recharger sa flotte de véhicules électrifiés, faut-il opter pour la recharge sur site, aux domiciles des conducteurs ou bien encore en itinérance, voire même pour les trois à la fois ? Pour les gestionnaires de flotte, les points d’interrogation demeurent nombreux, alors que les infrastructures de recharge ont aussi un coût tout sauf négligeable.

Métropole de Lyon : « L’électrification a un coût important »

Au sein de la Métropole de Lyon, l’électrification de la flotte est en cours, mais cette démarche suppose un coût financier non négligeable pour atteindre les objectifs de verdissement.

Renault aurait dépassé l’objectif de décarbonation de sa logistique

Grâce aux travaux de sa direction supply chain en termes de multimodalité, d’optimisation du taux de chargement et de réduction du kilométrage, le groupe Renault aurait réduit de près de 7 % ses émissions carbones liées aux transports de ses marchandises en Europe depuis 2018.

La Seine-Maritime compte 230 points de recharge TotalEnergies

TotalEnergies exploite les 230 points de recharge du Syndicat Départemental d’Énergie de la Seine-Maritime (SDE 76) avec son nouvel outil de gestion EV Platform. Il supervise désormais plus de 700 points de recharge en région Normandie.

Volkswagen lance l’application Shargy pour partager sa borne de recharge

Volkswagen Group France a mis sur le marché l’application Shargy. Les propriétaires d’une borne de recharge peuvent ainsi proposer leur matériel aux conducteurs de véhicules électriques.

Conducteurs en situation de handicap : Ford teste une borne de recharge...

Avec son prototype de borne robotisée, Ford essaie une solution de recharge adaptée aux conducteurs en situation de handicap (personnes âgées ou à mobilité réduite).

Électrification des flottes : une vague de fond

Pour les flottes, se mettre à l’électrique constitue avant tout une réponse à des impératifs réglementaires et fiscaux. Mais pas seulement. Car avec l’électrification du parc, l’objectif reste aussi de satisfaire les attentes de responsabilité sociétale et environnementale (RSE) d’une entreprise ou d’une collectivité, mais aussi celles des collaborateurs.

Gestion de flotte : PHEV ou électrique… un casse-tête électrifié

Avec des véhicules électriques à l’autonomie encore trop limitée et des modèles PHEV coûteux et souvent très consommateurs en carburant, l’électrification peut vite virer au casse-tête pour les gestionnaires de flotte. D’autant qu’il faut également se faire livrer les véhicules, ce qui n’a rien d’évident, tout particulièrement avec les utilitaires.

Ville de Grenoble : « Pour les véhicules utilitaires, la solution à terme, c’est...

Alors que la ZFE-m impose ses contraintes, électrifier les utilitaires reste complexe pour la ville de Grenoble, entre le manque d’autonomie et l’adéquation des véhicules aux besoins.

Assystem : « La car policy est une équation compliquée »

Entre une autonomie encore restreinte et une offre de modèles limitée, l’électrification reste complexe pour le spécialiste de l’ingénierie et du conseil en innovation Assystem.

Conducteurs de véhicule électrique : une approche sur mesure

Pour convertir les conducteurs au véhicule électrifié, voire au 100 % électrique, il convient tout d’abord de se pencher sur l’adéquation de ces nouveaux modèles avec les besoins de déplacement. En parallèle, pour obtenir l’adhésion de ces conducteurs, il faut miser sur l’accompagnement et la communication et, surtout, sur la formation à la conduite.

Velux : « Tous nos renouvellements en électrique dès 2023 »

Alors qu’il a récemment lancé l’électrification de sa flotte, le spécialiste des fenêtres de toit Velux mise sur l’attractivité des véhicules auprès de ses collaborateurs, mais aussi sur l’autonomie.

Emeria : « Monter un peu en gamme pour rendre l’électrique plus attractif » 

Dans la bascule de sa flotte vers l’électrique d’ici 2025, le spécialiste de l’immobilier Emeria raisonne avant tout en TCO constant, en retenant le PHEV comme motorisation de transition.

Orange : « Le PHEV pour acclimater les conducteurs à la recharge »

Dans sa démarche active d’électrification, Orange mise entre autres sur le PHEV, notamment pour familiariser les collaborateurs avec la recharge. Mais cette solution reste temporaire.

Location longue durée : accompagner l’électrification des flottes

Face à la vague électrique, les loueurs jouent la carte de l’accompagnement auprès de la clientèle des flottes. Un accompagnement qui se traduit par des prestations de conseil, des offres de recharge, mais aussi des services de type Switch pour aider les conducteurs à se mettre en douceur à l’électrique. Et les chiffres des commandes parlent d’eux-mêmes.

JCDecaux : « L’électrification est une opportunité »

Chez le spécialiste de l’affichage publicitaire et du mobilier urbain JCDecaux, l’électrification est en marche pour réduire les émissions de CO2, avec aussi des bénéfices pour les conducteurs.

Sepur : « Sortir définitivement du thermique en 2025 »

Pour verdir sa flotte, le spécialiste de la collecte des déchets et de la propreté urbaine Sepur a d’abord électrifié ses véhicules de service et vise la fin du diesel en 2025 pour ses poids lourds.

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.