Accueil Mobilité

Mobilité

Les flottes automobiles sont de plus en plus fréquemment prises en compte dans la stratégie de responsabilité sociale et environnementale (RSE) des organisations. L’objectif : rendre l’utilisation des véhicules plus vertueuse en développant des alternatives au véhicule thermique personnel, ce qui implique une réflexion sur la mobilité, voire la mise en place d’un plan de mobilité. (Voir plus) Ces alternatives passent tout d’abord par la transition énergétique du parc automobile. Changer de motorisation demande toutefois de s’assurer de la disponibilité ou du déploiement d’une infrastructure adaptée, soit pour l’approvisionnement en carburant ou en GNV, soit pour la recharge électrique ou hydrogène. Par ailleurs, les flottes peuvent plus simplement réduire leur empreinte carbone en formant leurs conducteurs à l’éco-conduite ou bien en développant la mobilité partagée pour les déplacements de leurs collaborateurs (autopartage, covoiturage, crédit-mobilité, forfait mobilités durables, etc.). Enfin, elles peuvent privilégier des prestataires assurant l’écoconception et le bon recyclage des véhicules et de leurs composants : batteries, pneumatiques, tissus, plastiques, etc.

Le groupe DHL commande une flotte de Ford E-Transit

Ford Pro et Deutsche Post DHL Group, spécialiste du transport et de la logistique, ont signé un protocole d’accord le 5 décembre 2022. Celui-ci stipule que le constructeur fournira une flotte de plus de 2 000 fourgons électriques à Deutsche Post DHL dans le monde d’ici fin 2023.

Des vélos cargos pour Rakor Plomberie

À Lyon, Benoît Quettier, à la tête de Rakor Plomberie, a opté pour des vélos électriques afin de s’adapter aux contraintes de circulation.

Transition énergétique : TPE et artisans adaptent leurs flottes

Pour s’assurer une transition énergétique moins coûteuse et accéder aux centres urbains, certains artisans et petites entreprises misent sur l’électrification, avec des utilitaires parfois achetés d’occasion, mais aussi des vélos cargos ou des triporteurs. Sans oublier non plus la solution du rétrofit pour convertir des modèles thermiques à l’électrique.

Recharge électrique : les conducteurs privilégient le domicile

Selon une enquête de LCP Delta, 65 % conducteurs de véhicules électrifiés en Europe en 2022 ont rechargé leur véhicule à leur domicile. Le cabinet européen de recherche et de conseil spécialisé dans la transition énergétique avance toutefois que la recharge au travail progresse.

Alphabet France publie l’édition 2022 du baromètre « Mobilité et entreprises »

Le loueur longue durée Alphabet France a publié les résultats de l'édition 2022 de son baromètre « Mobilité et entreprises ».

Onze aires d’autoroute Vinci se dotent de bornes de recharge

Le concessionnaire d’autoroutes Vinci complétera le réseau de recharge sur ses aires de service avec 68 bornes, proposant jusqu’à 300 kW de puissance de charge.

Keematic intègre le FMD dans sa solution d’autopartage

Dans le cadre de son offre d’autopartage pour les entreprises, Keematic intègre désormais la prise en charge par le FMD des trajets domicile-travail effectués avec les véhicules de flotte.

Programme Advenir : une prime à destination des loueurs courte durée

Advenir, programme de financement de bornes de recharge, lance une nouvelle prime, cette fois à destination des flottes et salariés d’entreprises de location courte durée.

41 bornes de recharge prévues pour Val Thorens

Dans le cadre d’une démarche environnementale et pour répondre à un besoin croissant des touristes de son domaine skiable, la station de Val Thorens multiplie les bornes de recharge.

Mewa développe des hubs urbains

Mewa met en place des hubs urbains pour la redistribution de ses fournitures en centre-ville avec des véhicules électriques. Objectif à terme : des livraisons neutres en carbone.

Une aide à l’installation de chargeurs ultra-rapides pour les petites stations-service

Le gouvernement a annoncé, le 29 novembre 2022, la mise en place d’une aide à l’installation de bornes de recharge dite « ultra-rapide » (à partir de 50 kW) dans les petites stations-service indépendantes situées dans les communes de densité intermédiaire et rurale. Elle sera disponible dès le 1er décembre 2022.

Le Resah installe une centaine de stations d’autopartage

Le Réseau des administrations de la Santé (Resah), la centrale d’achat du secteur de la santé public et privé non lucratif, va installer une centaine de stations d’autopartage en tout électrique.

Établissement français du sang : l’électrification de la flotte en pilote

Opérateur civil unique de la transfusion sanguine en France, l’Établissement français du sang (EFS) travaille à électrifier sa flotte de 1 000 véhicules à l’échelle nationale, en s’appuyant particulièrement sur la région Hauts-de-France/Normandie. Et si les délais de livraison et l’autonomie des véhicules restent encore des freins, la démarche est lancée.

Recharge des flottes : une infrastructure à anticiper

Condition sine qua non pour électrifier les flottes, la mise en place d’une infrastructure de recharge reste complexe, alors que les collectivités privilégient généralement le recours à la recharge sur site. Une installation qui suppose la prise en compte de multiples paramètres techniques, soit autant de freins à une démarche d’électrification réussie.

Hervé Foucard, ville de Paris : « La flotte sera à 90 % électrique...

À la tête de 2 605 véhicules dont 576 électriques, la ville de Paris vise une électrification de 90 % de sa flotte en 2025, avec aussi un parc de VU 100 % électriques ou hydrogène en 2030.

Véhicules électriques : quelle rentabilité ?

C’est acté, les véhicules électriques restent plus chers à l’achat que leurs homologues thermiques. Mais ils bénéficient de plusieurs atouts, notamment en matière d’entretien et de consommation, ce qui les rend plutôt attractifs en termes de TCO. En attendant peut-être de passer ces véhicules à la LLD, ce qui ne paraît pas si simple dans le secteur public.

Michel Goarin, ville de Quimper : « Aller vers une franche électrification »

Pour la flotte de la ville de Quimper, l’électrification est en marche, d’autant que les autres énergies « propres », comme le GPL ou le GNV, n’ont pas apporté complète satisfaction.

Guillaume Cerdan, métropole de Lyon : « Les fourgons restent la grande problématique »

Si le passage à l’électrique des véhicules légers ne pose pas de problème à la métropole de Lyon, l’électrification des utilitaires, et notamment des 276 fourgons, reste plus complexe.

Électrification des flottes : identifier et accompagner

La réussite de l’électrification d’une flotte, publique ou privée, tient d’abord au bon choix des véhicules à passer aux électrons. Et dans ce cadre, la démarche n’est pas simple avec les utilitaires. Seconde condition : l’accompagnement des conducteurs avec une prise en main rapide de ces véhicules électriques. Et le succès semble au rendez-vous.

Olivier Valenchon, adjoint au chef de la mission mobilité de l’État :...

Tout en électrifiant les parcs de véhicules légers de ses services, l’État met aussi en avant les avantages de la mise en pool, couplée à un pilotage au sein des différents ministères.
Recevez chaque mardi notre newsletter

En utilisant notre site, vous consentez à l'utilisation des cookies.

Ils nous permettent notamment de vous proposer la personnalisation de contenu, des publicités ciblées en fonction de vos centres d’intérêt, de réaliser des statistiques afin d’améliorer l’ergonomie, la navigation et les contenus éditoriaux.

Cependant, vous pouvez à tout moment choisir de désactiver une partie de ces cookies en suivant les instructions fournies sur la page Politique de confidentialité.