Mobilité durable : où en sont les déplacements professionnels ?

Le loueur Athlon a publié les résultats de la troisième édition de son baromètre de la mobilité durable en entreprise. Bilan : les dirigeants d’entreprise sont de plus en plus nombreux à s’y intéresser mais jugent toujours compliqué de verdir les déplacements professionnels.

3681
mobilité durable

L’étude a été réalisée par l’institut de sondage OpinionWay du 7 au 25 octobre 2019 auprès de 502 dirigeants, chefs d’entreprise et responsables de flotte par téléphone, ainsi qu’auprès de 1 023 salariés en ligne, représentatifs des entreprises de 50 salariés et plus.

L’étude révèle tout d’abord une hausse du nombre d’entreprise concernées par les déplacements professionnels, puisque 98 % des dirigeants sondés ont déclaré avoir au moins un salarié effectuant des déplacements professionnels (+ 8 points comparé à 2016). En revanche, la part de salariés se déplaçant a diminué : 70 % des dirigeants ont indiqué que moins de la moitié de leurs salariés réalisaient des déplacements professionnels (+ 5 points). Cette tendance est d’autant plus marquée dans les entreprises de 500 salariés et plus : 66 % d’entre elles comptent moins d’un salarié sur deux se déplaçant à titre professionnel, contre 66 % en 2016.

Baromètre de la mobilité durable en entreprise
Source : Sondage OpinionWay pour Athlon

Quatre moyens de transports en moyenne

Interrogés sur les moyens de transport utilisés par les dirigeants professionnels, les dirigeants citent en premier lieu la voiture de fonction (68 %) et la voiture personnelle (58 %), suivies par le train (56 %). Cependant, les mobilités douces se font aussi une place : les transports urbains sont ainsi cités par 41 % des dirigeants, suivis du vélo personnel (22 %) et du deux-roues motorisé personnel (19 %). Au total, les salariés utiliseraient ainsi quatre modes de transport en moyenne. Ce chiffre grimpe à 5,6 dans les grandes entreprises (500 salariés et plus) : leurs dirigeants citent toujours la voiture de fonction (67 %) et la voiture personnelle (56 %), mais aussi le train (85 %), les transports urbains (65 %), l’avion (62 %), le parc de voitures mis à disposition par l’entreprise (55 %) et le vélo personnel (36 %).

Baromètre de la mobilité durable en entreprise
Source : Sondage OpinionWay pour Athlon

La mobilité durable au programme des entreprises

Conséquence de ces évolutions, les dirigeants sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à la mobilité durable : 79 % ont déclaré que cette problématique leur tenait à cœur (+ 6 points depuis 2016 et + 8 points depuis 2013) et seulement 44 % que cela ne concernait par leur entreprise (- 3 points depuis 2016 et – 6 points depuis 2013).

Baromètre de la mobilité durable en entreprise
Source : Sondage OpinionWay pour Athlon

Questionnés sur les principaux avantages des entreprises à mettre en place une politique de mobilité durable, 56 % dirigeants ont mis en avant la participation à la protection de l’environnement (+ 17 points comparé à 2016), suivie de l’amélioration de la qualité de vie des employés et leur fidélisation (42 %, + 9 points). La réalisation d’économies sur les déplacements professionnels et les coûts immobiliers n’arrive désormais qu’en troisième place (37 %, – 1 point). La contribution à l’image de l’entreprise est également de plus en plus perçue comme un avantage.

Baromètre de la mobilité durable en entreprise
Source : Sondage OpinionWay pour Athlon

Néanmoins, 73 % des dirigeants estiment toujours que développer la mobilité durable est compliqué à mettre en œuvre (+ 3 points comparé à 2016) ; « une considération notamment liée au manque de structuration dans les entreprises, au manque de connaissance des solutions mais aussi au manque de moyens », note l’étude. 34 % des dirigeants pointent aussi un manque d’infrastructures.

Baromètre de la mobilité durable en entreprise
Source : Sondage OpinionWay pour Athlon

Dans les faits, 70 % des dirigeants ont déclaré s’impliquer pour réduire et-ou faciliter les déplacements professionnels (- 12 points comparé à 2016). À noter que l’étude relève une baisse du nombre d’entreprises tentant de limiter les déplacements (- 11 points par rapport à 2016). Cependant, cette diminution « intervient après une hausse importante en 2016 (+ 9 points), rappelle l’étude. L’effort de limitation des déplacements – désormais bien intégré – a ainsi pu atteindre son plafond. » Seules les grandes entreprises sont plus nombreuses qu’en 2016 à vouloir limiter les déplacements (25 %, + 6 points).

Baromètre de la mobilité durable en entreprise
Source : Sondage OpinionWay pour Athlon

Les principales actions mises en œuvre pour limiter les déplacements sont l’équipement des salariés en outils informatiques (smartphone, ordinateur portable, tablette), les conférences téléphoniques, mais aussi l’installation des locaux en centre-ville et le recours au télétravail. Les entreprises de 500 salariés et plus proposent ou envisagent plus souvent que les autres le télétravail. En parallèle, les entreprises qui cherchent à faciliter les déplacements professionnels privilégient l’aide aux salariés pour trouver un logement à proximité de l’entreprise, la mise à disposition d’une voiture de fonction thermique, ou encore la souscription à un abonnement « pro » à la SNCF.

  • Source : Sondage OpinionWay pour Athlon
  • Source : Sondage OpinionWay pour Athlon
  • Source : Sondage OpinionWay pour Athlon

Au final, 63 % des dirigeants ont l’intention d’initier ou poursuivre le développement de la mobilité durable, mais plutôt à moyen ou long terme. Pour cela, ils souhaitent « bénéficier d’aides financières (39 %) et renforcer – grâce aux moyens publics – les dispositifs facilitant les connexions entre les différents moyens de transport (38 %) », indique l’étude.

  • Source : Sondage OpinionWay pour Athlon
  • Source : Sondage OpinionWay pour Athlon

À noter que l’étude pointe une divergence de perception entre dirigeants et salariés : 30 % des dirigeants considèrent que le développement de la mobilité durable vient d’une demande de leurs employés, tandis que 63 % des salariés estiment qu’ils en sont à l’origine dans leur entreprise (+ 4 points). De plus, les salariés « souhaitent en priorité voir se développer au sein de leur entreprise le télétravail (29 %), des aides financières pour acquérir un véhicule propre (25 %) et une prime de déplacement responsable (25 %). » Enfin, la plupart des solutions testées par les entreprises ne semblent pas convaincre les salariés en zone rurale, à l’exception du covoiturage, ni ceux des petites entreprises.

  • Source : Sondage OpinionWay pour Athlon
  • Source : Sondage OpinionWay pour Athlon
  • Source : Sondage OpinionWay pour Athlon
PARTAGER SUR