Mobilité durable : La Poste et Renault tombent d’accord

Avec la livraison du 5 000e Kangoo Z.E., Renault et La Poste en ont profité pour renforcer leur coopération autour de la mobilité durable.

450
Mobilité durable : La Poste et Renault tombent d’accord

Depuis la première voiture des postiers dans les années 20, la Renault NN, jusqu’au Kangoo Z.E. d’aujourd’hui en passant par la 4L : une relation historique lie La Poste et Renault. Une relation consacrée par la livraison du 5 000e Kangoo Z.E. au centre de tri d’Issy-les-Moulineaux (92), avec une remise de clés en présence de Philippe Wahl, P-DG de La Poste, et de Carlos Ghosn, P-DG de Renault. Cet événement a aussi été l’occasion de signer un accord-cadre entre les deux partenaires pour développer des solutions de mobilité durable. Avec trois axes de travail pour Renault : les voitures à pile à combustible, la multiplication des tailles d’utilitaires électriques et le véhicule électrique connecté. La Poste y voit de son côté une opportunité d’asseoir sa position d’acteur de la « logistique urbaine », a insisté Philippe Wahl. Les innovations de Renault, entre autres en matière de véhicules connectés, devraient permettre à La Poste de « concentrer les flux et fluidifier le trafic » en ville. L’enthousiasme de cette signature n’a toutefois pas suffi à éclipser les difficultés économiques de La Poste, qui se répercutent notamment sur ses achats de véhicules. L’échéance prévue de 2015 pour l’intégration de l’ensemble des 10 000 véhicules électriques commandés en 2011 par l’intermédiaire de l’Ugap à Renault ne sera pas respectée, a convenu Philippe Wahl. Les engagements seront remplis, a-t-il assuré, mais à plus longue échéance