Publi-Communiqué

Mobilité propre : la preuve par l’hybride

Avec des gammes complètes de véhicules hybrides, Toyota et Lexus font la preuve de l’efficacité économique mais aussi écologique de cette technologie, notamment auprès de la clientèle des entreprises.

1232
Toyota Yaris hybride
Toyota Yaris

Avec Toyota comme avec Lexus, l’hybride s’affirme comme une réelle alternative au Diesel. Et les entreprises ne s’y trompent pas en lui réservant une place grandissante dans les car policies. Au premier semestre de cette année, les volumes de Toyota ont ainsi crû de 14 % sur tous les canaux du marché sociétés. Et sur le seul segment de la LLD, les ventes ont augmenté de moitié. VP et VUL compris, l’hybride a représenté 58 % de ces volumes. En considérant les seuls VP, l’hybride atteint 80 % des immatriculations auprès des entreprises. Autre performance, les commandes d’hybrides de la marque ont affiché + 32 % au premier semestre. Une croissance qui va se renforcer début 2019 avec la nouvelle Corolla, la nouvelle Camry et le nouveau RAV4, tout trois promis à un bel avenir auprès des sociétés.

L’hybride porte la croissance

Lexus bénéficie aussi de cet engouement. Sur l’ensemble du marché sociétés, la marque a gagné 7 % au premier semestre quand le premium a reculé de 2 %. Les ventes de Lexus sur le canal de la LLD ont quant à elles progressé de 9 %. Une croissance tirée par un plan produit riche et par la technologie hybride auto-rechargeable qui séduit les sociétés. Le NX 300h, renouvelé fin 2017, connaît ainsi un vif succès sur le segment D avec près de la moitié des ventes de Lexus en France et des volumes sur le canal de la LLD en hausse de 38 % par rapport à 2017.

La berline compacte CT 200h et le grand SUV RX 450h contribuent aussi à ce succès auprès des sociétés qui pèsent 50 % des ventes de Lexus dans l’Hexagone. La présence de Lexus devrait encore se renforcer avec des nouveautés prisées par la clientèle professionnelle : la version 7 places du RX est arrivée avant l’été, quand les nouveaux UX et ES, présentés au Mondial de l’Auto de Paris, débarqueront début 2019. Alors que la technologie hybride pèse 99 % de ses ventes, Lexus s’affirme bel et bien comme LA marque premium full hybrid.

La gamme hybride la plus large du marché

En vingt ans, Toyota a vendu 12,5 millions de véhicules hybrides. Plus de 90 millions de tonnes de CO2 ont ainsi été économisées en comparaison avec des moteurs thermiques. Et avec les Yaris, Corolla, Corolla Touring Sports, C-HR, Camry, RAV4, Prius, nouvelle Prius rechargeable et Prius+, tous les niveaux des car policies sont couverts.
Toyota ne se contente pas de sa place de précurseur et de numéro 1, mais continue d’innover et d’élargir son offre. En s’appuyant sur la nouvelle architecture TNGA (Toyota New Global Architecture), le constructeur déploie sa quatrième génération d’hybrides. Une transmission à variation continue (CVT), une boîte manuelle à 6 rapports, un moteur 2.0 l, un système hybride-électrique 2.0 l et deux transmissions intégrales reposent sur cette base commune. Et d’ici 2021, Toyota introduira dix variantes de six systèmes hybrides-électriques sur le marché.

Prêts pour le WLTP

Le savoir-faire de Toyota et Lexus en matière d’hybridation leur a permis d’anticiper l’arrivée du protocole de test WLTP. Contrairement à d’autres marques qui n’ont pas pu livrer certains modèles dont la fiscalité a explosé, Toyota et Lexus continuent à servir leurs clients en toute sérénité. Et les deux marques conservent les avantages fiscaux liés à l’hybride : en effet, malgré la nouvelle norme d’homologation plus contraignante, la majorité des modèles Toyota et Lexus reste sous la barre des 100 g (exonération de TVS sur 3 ans) ou des 120 g (0 € de malus). Très compétitifs sur ce point par rapport à leurs concurrents, Toyota et Lexus ne considèrent pas ce protocole WLTP comme pénalisant. Depuis septembre 2017, le réseau est informé de son arrivée et peut répondre à toutes les interrogations des clients.

En 2017, le groupe a vendu plus de 1,5 million de véhicules électrifiés (hybrides, hybrides rechargeables, hydrogène), soit un objectif atteint avec trois ans d’avance.

La technologie éprouvée du full hybrid recèle de nombreux atouts face à l’hybride rechargeable, à l’hybridation légère ou au 100 % électrique. Tout d’abord, les batteries se rechargent automatiquement en roulant et sans intervention du conducteur. Les freins liés à l’autonomie limitée et au sous-dimensionnement du réseau de recharge sont levés.

Nouveau-Lexus-UX-Hybride
Nouveau Lexus UX Hybride

Toyota à la manœuvre auprès des entreprises

Les résultats exceptionnels de Toyota auprès des entreprises sont le fruit du travail mené en profondeur depuis plus de deux ans. À travers différentes actions, Toyota s’est rapproché des TPE et des PME qui assurent aujourd’hui de solides relais de croissance. Parallèlement, le réseau a renforcé ses effectifs de commerciaux dédiés à l’accompagnement et à la vente aux professionnels, et développé des formations spécifiques à cette clientèle auprès de l’ensemble de ses vendeurs. Toyota a aussi multiplié les événements en région pour séduire les entreprises locales et régionales. Autre effort consenti pour conquérir les entreprises, le constructeur s’est rapproché des acteurs de la LLD et a renforcé ses propres solutions de financement avec services sous le label Toyota Lease.

L’hybride écologique et économique

Avec les avancées réalisées par les ingénieurs du groupe depuis le lancement de la première Prius en 1997, les hybrides de Toyota et Lexus peuvent rouler jusqu’à 70 km/h grâce au seul moteur électrique. En parallèle, 54 % des temps de trajet des modèles full hybrid de Toyota et Lexus sont réalisés aujourd’hui avec le seul moteur électrique. Un résultat obtenu à l’issue de tests alternatifs réalisés par les clients ou prospects de Toyota en France sur plus de 1,8 million de kilomètres (en parcours mixte, selon conduite, chargement et facteurs extérieurs).

Face aux autres techniques d’hybridation dont l’hybride rechargeable, le full hybrid de Toyota génère aussi des économies substantielles. Tout d’abord, les prix catalogue des hybrides de la marque restent inférieurs, et au quotidien, ces modèles affichent toujours les mêmes performances en termes de CO2 et de consommation. À l’opposé, un hybride rechargeable offrira les meilleures performances après une recharge complète de sa batterie sur secteur, quand le full hybrid livre tout son potentiel de manière transparente pour l’utilisateur, simplement en se rechargeant en roulant.

Les VR hybrides au top

Toujours au chapitre économique, les valeurs résiduelles des hybrides de Toyota et Lexus ne cessent de grimper. En moyenne, elles ont gagné de 8 à 9 % sur les sept premiers mois de 2018 par rapport à la même période de 2017 ; elles égalent ou dépassent celles des véhicules Diesel, y compris pour des kilométrages annuels de 20 à 25 000 km. Dorénavant, au-dessous de 30 000 km par an, le full hybrid devient plus avantageux. Et il l’est d’autant plus que sans alternateur, sans embrayage et sans démarreur, le budget lié à la maintenance baisse très sensiblement.

Toyota garde la tête

La technologie full hybrid de Toyota creuse aussi l’écart avec les modèles semi hybrides. Là où Toyota et Lexus conçoivent le véhicule en fonction de la technologie hybride, les autres constructeurs se contentent d’ajouter un moteur électrique pour assister le bloc thermique. Confort et plaisir de conduite s’en ressentent. Enfin, nombre de constructeurs découvrent l’hybridation et commencent à mettre en avant un concept-car ou un premier véhicule de série quand, dès 2010, Toyota proposait une gamme de sept véhicules. Désormais, la marque en aligne huit, puis neuf dans quelques mois. De son côté, Lexus dispose de sept modèles hybrides avant d’en accueillir deux supplémentaires. Avec une offre aussi large, Toyota et Lexus couvrent tous les segments du marché et contribuent au verdissement des flottes à un coût compétitif face au Diesel.

Toyota Valeur CO2 de référence de fiscalité automobile (g/km) (1) Malus écologique (2) TVS annuelle (3)
Yaris hybride 84 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 168 €
Nouvelle Corolla hybride 1.8 l berline 76* 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 168 €
Nouvelle Corolla hybride 2.0 l berline 86* 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 184 €
Toyota C-HR Hybride 86 0 € Exonéré pendant 12 trimestres puis 172 €
Nouveau RAV4 Hybride 2WD 102* 0 € 459 €
Prius 78 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 156€
Prius + 106 0 € 477 €
Nouvelle Camry 100* 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 200 €
Lexus Valeur CO2 de référence de fiscalité automobile (g/km) (1) Malus écologique (2) TVS annuelle (3)
CT 200h 93 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 186 €
IS 300h 104 0 € 468 €
Nouvel UX 96* 0 € Exonéré pendant 12 trimestres puis 192 €
NX 300h 2WD 127 173 € 826 €
RX 450h 132 410 € 858 €
RXL 450h 136 690 € 884 €
Nouvelle ES 100* 0 € Exonérée pendant 12 trimestres puis 200 €
* Données sous réserve d’homologation
(1) Valeurs déterminées sur la base du nouveau cycle d’homologation WLTP. À partir du 1er septembre 2017, la fiscalité automobile
est basée, selon les pouvoirs publics français, sur la valeur de CO2 corrélée.
(2) Sur la base de la grille bonus-malus 2018.
(3) sur la base de la grille TVS 2018.
PARTAGER SUR