Mobilités partagées : une forte croissance

Entre la hausse des coûts du carburant et les impératifs environnementaux, le véhicule partagé s’installe peu à peu, notamment pour les usages privés. Mais les entreprises et les collectivités s’y mettent aussi en proposant à leurs salariés et à leurs administrés des offres d’autopartage ou de covoiturage. Avec des gains économiques et écologiques à la clé.
- Magazine N°284
3643
mobilités partagées

Après avoir bénéficié d’un phénomène de mode, la mobilité partagée se fait plus discrète mais ne s’en fraie pas moins un chemin. Spécialiste de l’analyse des données sur ce marché, Fluctuo réalise un baromètre trimestriel. Cette étude balaie 22 villes et porte sur les vélos, trottinettes, scooters et voitures partagés. Dans l’ensemble des villes étudiées, plus de 380 000 outils de mobilité sont ainsi partagés. Les trottinettes en représentent 51 %, les vélos attachés, 20 %, les vélos en libre-service, 13 %, les scooters, 8 % et les voitures, 8 %. En matière de mutualisation, la voiture marque un temps de retard.

Le partage à la hausse

...