Mobility Valley : le pôle de compétitivité Mov’eo dévoile sa stratégie 2018-2022

Mov’eo a présenté sa stratégie de développement pour 2018-2022, à savoir la création d’une « Mobility Valley » : un territoire d’excellence fédérant tous les acteurs de la mobilité en Île-de-France et en Normandie.

1598
mobility valley
Source : Mov'éo

Créé en 2006, le pôle de compétitivité Mov’eo a pour mission de fédérer les acteurs de la R&D dans les secteurs de l’automobile et de la mobilité au sein des régions Île-de-France et en Normandie, afin de générer les conditions pour le développement de projets d’innovation.

Aujourd’hui, le pôle compte plus de 350 membres parmi lesquels des grands groupes, des PME et des start-ups, mais aussi des établissements de recherche et d’enseignement et des collectivités, et bien sûr des investisseurs. En 12 ans, il a contribué à faire financer environ 250 projets, à hauteur de plus d’1 milliard d’euros d’investissements.

Retenu par l’État pour la quatrième phase des pôles de compétitivité (2018-2022), Mov’eo a défini une nouvelle stratégie. Le pôle ambitionne de faire de la vallée de la Seine un « territoire d’excellence » pour les solutions de mobilité « innovantes et responsables ». Regroupant déjà 70 % de la R&D automobile française, cette « Mobility Valley » a « tous les atouts pour être référencée comme leader en Europe et attirer des talents », a estimé Marc Charlet, directeur général de Mov’eo.

« Casser les frontières entre les différents secteurs »

Mais pour cela, « il faut casser les frontières entre les différents secteurs d’activités et travailler en mode système, a-t-il affirmé. Comment développer par exemple l’électromobilité sans lien avec les énergéticiens et les gestionnaires de réseau ? »

Le pôle est ainsi en train de fusionner avec les associations régionales de l’industrie automobile (Aria) parisienne et normande. « L’objectif est de faire en sorte que les projets d’innovation soient au maximum industrialisés sur notre territoire », a argué Marc Charlet. Tout en leur conférant une dimension internationale.

Mov’eo peut compter sur quelques projets de recherche emblématiques pour encourager les acteurs à s’investir, parmi lesquels le système d’infrastructure connectée Score@F, le concept de moteur à taux de compression variable Flower ou encore le projet d’étude et de modélisation du vieillissement calendaire des batteries Simcal. Le pôle a également contribué au développement des start-ups Hype, Cityscoot, Toucango, Covoit’ ou encore K’ryole et Twinswheel.

PARTAGER SUR