Mode de gestion : le changement, oui, mais avec précaution

La conjoncture difficile incite les entreprises et les collectivités à s’interroger sur le mode de gestion de leur flotte. Si la location longue durée reste dominante, toutes les possibilités sont ouvertes entre crédit-bail, achat, fleet management, voire auto-partage. Un changement qui peut être porteur d’économies mais qu’il faut mener avec précaution.

- Magazine N°184
640
Mode de gestion : le changement, oui, mais avec précaution

Changer de mode de financement ? La question se pose pour tous les gestionnaires avec une acuité renouvelée dans une période complexe. Si la répartition des financements des flottes tend à se maintenir selon la taille des entreprises – de l’achat pour les plus petites à la LLD pour les plus importantes –, la conjoncture contribue cependant à faire bouger les lignes.

« De plus en plus d’entreprises, même les petites et moyennes, se tournent vers la LLD », observe Pierre-Mathieu Lanfranchi, directeur de Citroën Financement. Avec des flottes qui comptent jusqu’à 50 véhicules, ces PME et TPE optent désormais plus facilement pour ce mode de...