• Mots clés connexes
  • GNV

Molgas Energie intègre 5 camions-citernes 100 % GNL

Spécialiste du transport et de la distribution de gaz naturel liquide (GNL), Molgas Energie France a intégré à sa flotte cinq camions-citernes roulant au GNL, et justement destinés à transporter ce carburant alternatif à des stations-service.

2385
Molgas Energie France camion-citerne Iveco Stralis NP 400 ch GNL agrémenté ADR
Stralis NP 400 ch GNL agrémenté ADR (c) Iveco

Le GNL est du gaz naturel refroidi à très basse température, dite cryogénique, afin de passer de l’état gazeux à l’état liquide. Sous cette forme, il peut être transporté par des navires méthaniers. Son transport par route est toutefois soumis à l’agrément ADR, l’accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route.

Sa dernière version, entrée en vigueur en juin 2017, autorise le transport de carburant en citerne par des véhicules alimentés au gaz naturel compressé ou liquéfié. Si bien que le constructeur italien Iveco a fait certifier ADR son modèle GNL, le Stralis NP 400 ch. L’un des défis a consisté à garantir 1 600 km d’autonomie tout en équipant le véhicule de groupes hydrauliques permettant le « dépotage », c’est-à-dire le transfert du carburant contenu dans la citerne.

Du GNL pour livrer le GNL

À l’occasion de la semaine internationale du transport et de la logistique (SITL), cinq véhicules ont été livrés au spécialiste du transport et de la distribution de GNL Molgas Energie France. Ils ont été vendus par la Société de diffusion de véhicules industriels (SDVI), un réseau de concessionnaires implanté dans la région Pays de la Loire.

Ces véhicules contribueront à verdir l’approvisionnement des stations. Ils viennent compléter une flotte d’une centaine de camions-citernes certifiés ADR, principalement dual-fuel, dont plus de 60 sont déjà alimentés au gaz naturel compressé ou liquéfié.

« Ces cinq Stralis NP seront affectés à notre dépôt de Donges en Loire-Atlantique, à côté du port méthanier de Montoir-de-Bretagne. À court terme, nous prévoyons de déployer une dizaine de nouvelles stations en France après l’ouverture de cette première en avril à Donges. Nous opérons également dans les principaux ports d’Europe, comme à Marseille par exemple, où nous alimentons les tous derniers navires de croisière en GNL », explique Emilio Joulia, directeur de la filiale française de Molgas Energie. Le groupe, dont le siège est situé à Madrid, exploite déjà une vingtaine de Stralis NP GNL en Espagne.

PARTAGER SUR