Mondial 2006 une répétition générale

- Magazine N°123
468

Le Mondial de l’Automobile 2006 vient de s’achever. Assurément, cette édition 2006 a encore été marquée par un succès faisant du Salon de Paris, la première manifestation automobile au Monde par sa fréquentation. Toutefois, derrière ce succès commercial, derrière le faste des présentations de nombreuses nouveautés proposées en « première mondiale » par les différentes marques, force est de constater que le Mondial 2006 avait comme un parfum de répétition générale. D’abord, parce que les concepts-cars qui monopolisent généralement l’attention dans ce type de manifestations tiennent rarement leurs promesses ou apparaissent tardivement par la suite dans les gammes des constructeurs.

Répétition générale également, parce que pour la première fois, Porte de Versailles à Paris, des constructeurs chinois faisaient leur apparition dans les halls d’exposition de véhicules. Du même coup, des marques coréennes jusqu’ici discrètes, semblaient beaucoup plus ancrées dans le paysage automobile français et n’hésitaient pas à se montrer beaucoup plus ambitieuses à l’occasion de ce Mondial. Il y a donc fort à parier que les prochaines éditions du « Salon de l’Auto » fassent une place plus large aux modèles venus d’Asie.

Enfin, les vraies fausses vedettes de ce salon auront été les modèles hybrides présentés sur les stands. Des modèles qui, s’ils engagent visiblement l’avenir de la plupart des constructeurs, n’étaient pas pour autant mis en avant par les différentes marques. Nul doute que cette lacune sera corrigée lors des prochaines éditions du Mondial. Car à l’horizon 2010, il y a de fortes chances pour que l’ère de l’après pétrole soit déjà engagée.