Mondial 2014 : Mercedes Classe C, le break en toute sobriété

Plus habitable et plus spacieuse, la nouvelle Classe C en version break se fait aussi plus sobre.

537
Mondial 2014 : Mercedes Classe C, le break en toute sobriété

Aussi long que la berline, le nouveau break Classe C (4,70 m) progresse en habitabilité par rapport à l’ancienne génération grâce à un empattement rallongé de 8 cm. Il affiche aussi le meilleur volume de chargement de la catégorie avec un coffre de 490 l (jusqu’à 1 510 l). Sous l’angle pratique, la banquette arrière se fractionne en trois parties (40/20/40) en option, comme sur sa rivale la BMW Série 3 Touring. Les dossiers arrière se verrouillent et se rabattent électriquement, de même que l’ouverture du hayon peut s’actionner automatiquement, en passant le pied sous le bouclier.

Grâce à sa structure composée à 49 % d’aluminium, la Classe C break a gagné jusqu’à 65 kg par rapport aux précédentes versions. De quoi profiter aux performances, à la consommation et aux émissions de CO2. Plusieurs diesels 4 cylindres Euro 6 de 115 à 204 ch sont proposés, tous équipés du Stop & Start. Mais c’est la version C 300 BlueTEC Hybrid de 231 ch qui emporte la palme de la sobriété avec 99 g et 3,8 l/100 km. À suivre : une variante hybride rechargeable encore plus vertueuse.