Mondial de Paris 2018 : BMW Série 3, toujours plus !

Bien qu’elle soit une authentique révélation de ce Mondial de Paris, la nouvelle Série 3 de BMW ne surprendra personne, c’est dommage. Mais il faut se pencher sur sa robe pour en comprendre les révolutions.

1149

La Série 3, best-seller de BMW, fait sa révolution. En effet, cette septième génération marque une évolution stylistique notable : même si cela ne se voit pas au premier coup d’œil, elle est plus longue de 8,5 cm (4,71 m), plus large de 1,6 cm (1,83 m) et plus râblée. Normal, ses récentes concurrentes Audi A4 et Mercedes Classe C ont aussi grandi lors de leur dernier renouvellement. Surtout, la Série 3 inaugure la calandre au double haricot qui n’en forme plus qu’un, sorte de double ouverture occultée à l’arrêt et au démarrage pour faciliter la montée en température. Pour le reste, la présentation reste toujours « premium plus » !

Un lancement début mars

Autre petite révolution à l’ère de l’exigeant WLTP, cette BMW Série 3 maigrit de 55 kg grâce à l’utilisation de la plate-forme CLAR qui officie déjà sous les dessous des Série 5 et 7, X3 et X5. Gage a priori d’une rigidité inégalée pour un agrément de conduite hors pair qui fait la référence du segment.

Pour son lancement début mars, cette Série 3 sera proposée avec le 6-cylindres essence 3.0 l de 258 ch à 47 200 euros TTC en Lounge boîte auto. Et en diesel avec le 4-cylindres 2.0 l de 190 ch 320d à 47 800 euros en Lounge Business boîte manuelle. Les 318d de 150 ch et 6-cylindres 3.0 l de 265 ch suivront, ainsi que l’hybridation pour la 330e commercialisée à l’été 2019.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter