Mondial de Paris 2016 : « Massive Attack » du Mitsubishi GT-PHEV Concept

Tombé dans le giron de Nissan suite à ses déboires liés à des trucages de diesels, Mitsubishi met en avant, sur le Mondial, son dernier avatar hybride rechargeable, le GT-PHEV.

753
Mondial de Paris 2016 : « Massive Attack » du Mitsubishi GT-PHEV Concept

Concept-car taillé dans un bloc massif – surtout pour sa face avant –, le GT-PHEV doit donner une descendance au SUV Outlander dans des dimensions à la hausse. Impressionnant par la hauteur de sa ceinture de caisse, ce GT-PHEV s’adoucit et devient même séduisant sur sa face arrière avec un bandeau lumineux soulignant l’horizontalité du design et un hayon en queue de canard très original.

Outre ce style tranchant, Mitsubishi innove dans son domaine de prédilection, l’architecture hybride rechargeable 4×4. Ici, ce ne sont pas deux mais trois moteurs électriques qui officient (un à l’avant de 90 kW et deux sur l’essieu arrière, soit 2 x 45 kW) de part et d’autre de la boîte de transfert 4×4. Avec une gestion de la dépense d’énergie directement corrélée au GPS, ce qui favorise les phases de meilleur couple.

Grâce à une batterie plus puissante de 25 kWh, l’autonomie en mode 100 % électrique est doublée à 120 km, le meilleur de la production actuelle des SUV. En y combinant un moteur thermique de 2.5 l essence (2.0 l actuellement et 121 ch), l’autonomie totale s’élève à 1 200 km, selon le constructeur, avec des émissions de CO2 limitées à 26 g/km (42 g pour l’Outlander). Une belle valeur à vérifier sur le SUV de série qui, s’il s’agit bien du remplaçant de l’Outlander actuel, devrait pointer son museau imposant en 2020.

PARTAGER SUR