Monospaces : peau de chagrin

Terminons ce panorama du segment C par les quelques survivants de la catégorie des monospaces, après une hécatombe provoquée par le succès des SUV. Même d’excellentes références en leur temps, comme le Ford C-Max, ont été arrêtées.

- Magazine N°253
1363
podium monospaces segment C

Mais Renault n’a pas renoncé à son Scénic lancé il y a trois ans (4,41 m de long). Avec, en Business, le TCe de 115 ch à 134 g pour 28 400 euros – c’est très bien pour ce joli et élégant monospace. Sa version de 140 ch fait baisser le CO2 à 130 g mais pour 29 600 euros. Ce Scénic est aussi disponible avec l’excellente boîte double embrayage EDC à 132 g pour 31 600 euros.

En diesel et en Business Intens, le Scénic est emmené par le récent 1.7 BluedCi de 120 ch à 127 g pour 30 900 euros et 2 000 euros de plus pour la boîte auto (126 g). Sa version 150 ch, plus efficace et agréable, fait grimper le prix à 35 000 euros, toujours à 127 g, y compris...

PARTAGER SUR