MoPEasy devient Clem’ et vise l’international

Le spécialiste de l’éco-mobilité change de nom pour devenir Clem’. Déjà implantée au sein d’une centaine de villes, l’entreprise entend poursuivre son développement avec l’international en ligne de mire.

784
MoPEasy devient Clem’ et vise l’international

Un nouveau nom pour de nouvelles ambitions ? Tel semble être le credo de Bruno Flinois, P-DG fondateur de MOPEasy qui voit aujourd’hui sa start-up changer de nom pour devenir Clem’. Un acronyme signifiant « CLEs de la Mobilité » (ndlr : CLEan Mobility en anglais), destiné à soutenir « le développement international de l’entreprise sur l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Nord », a détaillé Bruno Flinois.

Pour rappel, la start-up, à l’origine de l’autopartage covoituré, est déjà bien implantée en France, comme par exemple au Centre nucléaire de production d’électricité de Chooz (08). Elle est également partenaire d’une centaine de villes équipées de son service d’autopartage covoituré, une trentaine d’entreprises et d’une dizaine de bailleurs sociaux.

La plate-forme monautopartage.fr, créée par MopEasy, a également été rebaptisée clem.mobi.

PARTAGER SUR