Mortalité routière 2021 : le bilan provisoire en Europe

La Commission européenne a publié fin mars 2022 les premiers chiffres de la mortalité routière en Europe pour 2021. Des chiffres en très légère augmentation par rapport à 2020.
1717
mortalité routière 2021 Europe

Premier bilan de la mortalité routière en Europe pour 2021. La Commission européenne estime ainsi que 19 800 personnes ont été tuées sur les routes européennes en 2021. Soit une augmentation de 5 % (1 000 décès de plus) par rapport à 2020. Mais une réduction de 13 % (3 000 décès de moins) par rapport à 2019. Des chiffres provisoires qui restent bien en deçà du niveau d’avant la pandémie. À noter, entre 2019 et 2020, le nombre de tués sur les routes avait baissé de 17 %.

Pour rappel, l’UE souhaite réduire de moitié le nombre de décès sur les routes et de blessés graves d’ici 2030. Un objectif défini dans le cadre du plan d’action stratégique de la Commission européenne pour la sécurité routière. Et la commissaire européenne aux transports, Adina Vălean, de déclarer : « Alors que le trafic revient à la normale sur les routes, nous devons nous assurer que nous ne reviendrons pas aux chiffres d’avant la pandémie concernant la mortalité routière. »

Mortalité routière Europe 2021
Tendance à la baisse du nombre de tués sur les routes dans l’UE. Source : Commission européenne.

Des routes plus ou moins sûres selon les pays de l’UE

Le classement général des taux de mortalité des pays de l’UE (qui exclut ceux avec moins de 100 décès par an) reste sensiblement identique en 2021. Les routes les plus sûres se trouvent toujours en Suède qui compte 18 décès pour un million d’habitants. À la différence de la Roumanie (93 pour un million), avec le taux le plus élevé en 2021. En moyenne, l’UE a enregistré 44 morts sur les routes par million d’habitants en 2021. Et neuf États membres (Danemark, Allemagne, Irlande, Chypre, Lituanie, Malte, Pologne, Portugal et Suède) ont enregistré leur plus faible nombre de tués sur les routes en 2021. Et les plus fortes tendances à la baisse (environ 20 %) concernent le Danemark, la Belgique, le Portugal, la Pologne et la Lituanie. Ce qui n’est pas le cas de la Lettonie, la Slovénie et la Finlande, où la mortalité routière est en hausse depuis 2019.

classement-mortalite-routiere-pays-europe
Nombre de tués sur les routes par million d’habitants par pays, 2021. Source : CARE (base de données sur les accidents de la route dans l’UE) et estimations de la Commission européenne

Limiter la vitesse sur les routes européennes

L’ONG European Transport Safety Council (ETSC) a réagi à l’annonce de ces chiffres 2021 de la mortalité routière en Europe. Et recommande ainsi à l’UE de renforcer les limitations de vitesse sur les routes européennes. « C’est un domaine où nous devons fournir davantage d’efforts aux niveaux européen, national et local » a déclaré Antonio Avenoso, directeur exécutif de l’ETSC. Et d’ajouter : « Notre dernier rapport a montré de grandes disparités entre les pays de l’UE en matière de contrôle de la vitesse. Dans les zones urbaines, davantage de villes devraient suivre l’exemple de Bruxelles et de Paris, et passer à une limite par défaut de 30 km/h, ce qui conduira à des villes moins bruyantes, plus sûres et moins polluées. »

D’où l’idée de proposer à l’UE d’établir des limitations de vitesse appropriées sur tous les types de routes. Et ce, qu’il s’agisse des autoroutes, des routes de campagne ou des centres urbains. L’ETSC encourage ainsi l’UE à abaisser les limitations de vitesse, ce qui entraînerait aussi la réduction des émissions de CO2.

De son côté, l’UE publiera les chiffres définitifs de la mortalité routière en Europe à l’automne 2022. L’occasion d’évaluer l’état de la sécurité routière dans l’UE et de déterminer les prochaines étapes pour atteindre le zéro décès d’ici 2050.

PARTAGER SUR