Mortalité routière : – 57 % en avril 2020

Durant le deuxième mois de confinement dû à la pandémie de covid-19, la mortalité routière a reculé de 57 % entre avril 2019 et avril 2020. La Sécurité routière pointe toutefois toujours une hausse des grandes vitesses et une plus grande fréquence des accidents dus à une perte de contrôle du véhicule.

878
Mortalité routière

D’après le baromètre de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr), 110 personnes ont perdu la vue sur les routes françaises au mois d’avril 2020, soit – 57 % par rapport à avril 2019. Les autres indicateurs ont également affiché une baisse : l’organisme a enregistré le mois dernier 1 188 accidents corporels (- 73,6 %) et 1 352 blessés (- 76,0 %).

France métropolitaine : la mortalité divisée par deux

Si l’on observe seulement la France métropolitaine, 1 099 accidents corporels enregistrés ont eu lieu en avril 2020, en baisse de 74 % comparé à avril 2019. Ceux-ci ont fait 1 247 blessés (- 76,5 %) et 103 tués (- 55,8%).

« Cette baisse concerne toutes les catégories d’usagers mais à différents degrés, avec une baisse des deux tiers chez les usagers vulnérables (piétons, cyclistes et deux-roues motorisés) et de moins de la moitié chez les automobilistes », précise la Sécurité routière. « Très peu d’usagers de véhicules utilitaires ou de poids lourds sont décédés sur la route en avril 2020 », ajoute-t-elle.

Du côté de l’Outre-mer, l’Onisr a comptabilisé 89 accidents corporels en avril 2020, soit – 67,3 % par rapport à avril 2019. Ceux-ci ont blessé 105 personnes (- 68,4 %) et en ont tué 7 (- 69,6 %).

Plus de pertes de contrôle de véhicule

La Sécurité routière pointe toujours une augmentation du nombre de grands excès de vitesse, avec + 16 % durant le confinement par rapport à la même période en 2019. Autre constat : « On observe parmi les accidents mortels comparativement moins de chocs frontaux (avec moins de véhicules sur les routes, la probabilité d’en croiser en face est réduite) mais plus de pertes de contrôle de véhicules seuls (qui s’achèvent sur des obstacles latéraux, arbres, murets ou sur le toit après plusieurs tonneaux) », indique-t-elle. Un kit de sensibilisation à la prévention routière a ainsi été mis à disposition des entreprises pour le déconfinement.

PARTAGER SUR