Mortalité routière : – 22,7 % en décembre 2020

Entre confinement et couvre-feu, la mortalité routière a reculé de 22,7 % en décembre 2020 par rapport à décembre 2019, avec 234 personnes tuées sur les routes françaises. Cette baisse concerne seulement la métropole, tous les indicateurs ayant affiché une hausse outre-mer.
949
Mortalité routière

Après avoir augmenté de 7,4 % en janvier  puis stagné à 0,1 % en février, la mortalité routière a chuté suite au premier confinement de 38,4 % en mars et de 57 % en avril. Cette baisse s’est poursuivie après le déconfinement avec – 13,7 % en mai– 28,9 % en juin– 11% en juillet– 17,6 % en août, – 7,34 % en septembre et – 22,14 % en octobre ; puis lors du second confinement début le 31 octobre avec – 35,5 % en novembre.

La tendance est restée la même en décembre alors que le confinement a été remplacé par un couvre-feu de 20 h à 6 h à partir du 15 décembre. En effet, d’après le baromètre mensuel de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr), 234 personnes sont décédées sur les routes de France en décembre 2020, soit – 22,7 % par rapport à décembre 2019.

Les autres indicateurs ont également affiché une baisse : l’Onisr a décompté 4 149 accidents corporels (- 18,4 %), qui ont fait 5 267 victimes (- 22,2 %) dont 5 033 blessés (- 22,2 %). Cette évolution s’inscrit dans le contexte du deuxième confinement qui avait débuté le 30 octobre, remplacé ensuite par un couvre-feu de 20 h à 6 h à partir du 15 décembre.

Métropole : la mortalité en baisse de 26,4 % en décembre 2020

En France métropolitaine, l’Onisr a comptabilité 3 857 accidents corporels en décembre 2020, en recul de 20,1 % comparé à décembre 2019. Ceux-ci ont fait 4 864 victimes (- 24,2 %) dont 4 655 blessés (- 24,1 %) et 209 tués (- 26,4 %).

Si l’on s’intéresse aux catégories d’usagers, « les mortalités des automobilistes (112 tués), des piétons (52 tués) et des deux-roues motorisés (21 tués) sont bien inférieures à celles observées les mois de décembre de ces dix dernières années, précise l’Onisr. Le nombre de décès des cyclistes est stable avec 12 tués. »

Par tranche d’âge, « seule la mortalité des moins de 18 ans est supérieure à celle de décembre 2019, avec 16 tués (6 tués de plus), complète l’observatoire. Les mortalités des 18-24 ans et des 65 ans et plus sont inférieures à celles de décembre 2019, avec respectivement 34 et 66 tués. »

Outre-mer : 6 tués de plus en décembre 2020 comparé à décembre 2019

Outre-mer, les indicateurs sont dans le rouge. L’Onisr a enregistré 292 accidents corporels en décembre 2020, soit une hausse de 13,2 % par rapport à décembre 2019. Ceux-ci ont fait 403 victimes (+ 14,5 %) dont 378 blessés (+ 13,5 %) et 25 tués (+ 31,6 %), soit 6 de plus qu’en décembre 2019.

La mortalité en recul de 26,05 % au quatrième trimestre 2020

Au total, 650 personnes sont décédées sur les routes françaises au quatrième trimestre 2020, soit – 26,05 % comparé au quatrième trimestre 2019.

Dans le détail, il y a eu 582 tués sur les routes de la métropole, en baisse de 27,07 %. « Cette baisse concerne les automobilistes et les motocyclistes (respectivement – 31 % et -31 %, soit 133 et 32 tués en moins), indique l’Onisr. La mortalité des cyclistes baisse légèrement (30 tués contre 36 tués), alors que 3 usagers d’engin de déplacement personnel motorisé sont décédés. »

Outre-mer, 68 personnes ont perdu la vie au T4 2020, en baisse de 16,05 % par rapport au T4 2019.

Les chiffres

France Métropole Outre-mer
Déc 2019 Déc 2020 Différence Évolution Déc 2019 Déc 2020 Différence Évolution Déc 2019 Déc 2020 Différence Évolution
Accidents 5 087 4 149 – 938 – 18,44 % 4 829 3 857 – 972 – 20,13 % 258 292 34 13,2 %
Victimes 6 773 5 267 – 1 506 – 22,24 % 6 421 4 864 – 1 557 – 24,25 % 352 403 51 14,5 %
Tués 303 234 – 69 – 22,77 % 284 209 – 75 – 26,41 % 19 25 6 31,6 %
Blessés 6 470 5 033 – 1 437 – 22,21 % 6 137 4 655 – 1 482 – 24,15 % 333 378 45 13,5 %