Mortalité routière : hausse en février 2018

Malgré une baisse du nombre d’accidents corporels et de blessés, 237 personnes sont décédées sur les routes en février 2018, soit 18 de plus qu’en février 2017 (+ 8,2 %).

1326
Mortalité routière février 2018
(c) Phanuwat Nandee / 123fr

Après une baisse de l’ensemble des indicateurs en janvier, la mortalité routière est repartie à la hausse en février. Les accidents corporels ont été moins nombreux, avec 3 529 accidents le mois dernier contre 4 131 en février 2017 (- 14,6 %), mais également plus mortels.

En revanche, ces accidents ont fait moins de blessés : 4 362 personnes ont été blessées contre 5 118 en février 2017 (- 14,8 %). Parmi elles, 1 490 ont dû être hospitalisées plus de 24 heures, contre 1 827 en février 2017 (- 18,4 %).

Cette tendance s’applique tant en métropole qu’en outre-mer, territoire dont l’ONISR communique les chiffres seulement depuis décembre dernier. Ainsi, 217 personnes ont été tuées en métropole, soit 12 de plus qu’en février 2017 (+ 5,9 %). Et ce alors que le nombre d’accidents a diminué de 13,1 % et le nombre de blessés de 12,5 %.

De même, 20 personnes ont perdu la vue sur les routes d’outre-mer, soit 6 de plus que l’année précédente (+ 42,9 %), alors que le nombre d’accidents s’est réduit de 36,7 % et celui des blessés de 47,9 %.

Impossible sur deux mois de prédire quelle sera la tendance en 2018, mais les résultats de février remettent en question une fois encore l’objectif de moins de 2 000 morts sur les routes en 2020. Les nouvelles mesures de sécurité routière prévues pour cette année (voir notre brève) pourraient toutefois contribuer à une inversion de la courbe de la mortalité.

PARTAGER SUR