La mortalité routière poursuit sa hausse en mars 2019

Selon les estimations de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr), 257 personnes sont décédées sur les routes de France en mars 2019, soit une hausse de 5,4 % par rapport à mars 2018.

903
Mortalité routière

Après janvier et février, la mortalité routière a poursuivi sa hausse au mois de mars 2019. Là encore, tous les indicateurs ont affiché une hausse par rapport à mars 2018 avec 4 672 accidents corporels (+ 11,5 %) ayant fait 6 054 victimes (+ 9,6 %) dont 5 783 blessés (+ 9,6 %) et 271 tués (+ 5,4 %).

France métropolitaine : la mortalité en hausse de 7,3 %

Sur les seules routes métropolitaines, l’Onisr a comptabilisé 4 416 accidents corporels en mars 2019, soit + 11,1 % par rapport à mars 2018. 5 432 personnes ont été blessées (+ 8,5 %) et 250 ont été tuées (+ 7,3 %). Cette hausse de la mortalité a concerné principalement les cyclistes (+ 8 %), les cyclomotoristes (+ 7 %) et les piétons (+ 5 %). « Comme en février 2019, la mortalité des cyclistes est à nouveau la plus forte relevée pour un mois de mars, depuis dix ans, avec 18 décès estimés le mois dernier », a précisé la Sécurité routière.

Baromètre ONISR - Métropole - Accidents corporels

Baromètre ONISR - Métropole - Personnes blessées

Baromètre ONISR - Métropole - Personnes tuées

La météo en cause au premier trimestre

Au total, 741 personnes ont été tuées sur les routes en France métropolitaine au premier trimestre 2019, contre 683 au premier trimestre 2018, soit une hausse de 8,5 %. « La météo printanière de ce premier trimestre 2019 a généré des pratiques de déplacement inhabituelles pour l’hiver, a commenté l’Onisr. Cependant, l’impact observé est moindre car l’impact sur les routes hors agglomération est atténué par le changement de limitation de vitesse à 80 km/h », et ce malgré une légère hausse de la vitesse moyenne sur ce réseau entre décembre 2018 et février 2019.

L’organisme a en effet estimé que la mortalité sur routes hors agglomération a reculé au premier trimestre avec 423 tués, alors que la moyenne était de 446 par an sur la période 2013-2015. Inversement, l’Onisr fait été d’une augmentation de la mortalité sur les autres réseaux routiers, à savoir les autoroutes (77 tués contre 51 en moyenne) et en agglomération (241 tués contre 211 en moyenne), remontant au niveau de fin 2016.

Outre-mer : les accidents corporels en augmentation

En outre-mer, le nombre d’accidents corporels a augmenté, avec 256 accidents en mars 2019 contre 216 en mars 2018 (+ 18,5 %). Ces derniers ont fait 372 victimes (+ 29,6 %) dont 351 blessés (+ 33,5 %), mais ils ont été moins mortels : 21 personnes ont perdu la vie, soit trois de moins qu’en mars 2018 (- 12,5 %). Le constat est le même au premier trimestre avec 5 725 accidents corporels et 968 victimes en 2019 contre 532 accidents et 693 victimes en 2018. Mais au total, 54 personnes ont été tuées au premier trimestre 2019, soit 10 personnes de moins qu’en 2018.

France Métropole Outre-mer
mars-18 mars-19 Différence Évolution mars-18 mars-19 Différence Évolution mars-18 mars-19 Différence Évolution
Accidents 4 190 4 672 482 11,5% 3 974 4 416 442 11,1% 216 256 40 18,5%
Victimes 5 525 6 054 529 9,6% 5 238 5 682 444 8,5% 287 372 85 29,6%
Tués 257 271 14 5,4% 233 250 17 7,3% 24 21 -3 -12,5%
Blessés 5 268 5 783 515 9,8% 5 005 5 432 427 8,5% 263 351 88 33,5%