Mortalité routière : – 28,9 % en juin 2020

Le nombre de personnes tuées sur les routes françaises en juin 2020 reste inférieur de 28,9 % par rapport à juin 2019, alors que la reprise des déplacements, notamment professionnels, demeure encore limitée. La Sécurité routière s’inquiète toutefois d’un recours accru à la voiture pendant la période estivale.

776
Mortalité routière

Après une hausse de 7,4 % en janvier et un recul de 10,1 % en février, la mortalité routière a chuté de 38,4 % en mars, puis de 57 % en avril suite au confinement. Elle affichait toujours une diminution de 13,7 % en mai 2020 par rapport à mai 2019, bien qu’un déconfinement progressif ait été entamé le 11 mai.

La tendance est restée à la baisse en juin 2020 : 224 personnes ont perdu la vie sur les routes de France le mois dernier, soit – 28,9 % comparé à juin 2019. Cette baisse « s’inscrit dans le contexte de la période post-confinement avec une reprise limitée des déplacements, notamment ceux à caractère professionnel », précise toutefois la Sécurité routière.

Les autres indicateurs de l’accidentalité sont également restés bien orientés. L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr) a enregistré 4 343 accidents corporels en juin 2020, soit – 20,2 % comparé à juin 2019. Ceux-ci ont fait au total 5 818 victimes (- 19,9 %) dont 5 594 blessés (- 19,5 %). Au total, sur le premier semestre 2020, la mortalité routière a diminué de 23,6 % par rapport au premier semestre 2019.

Les chiffres de juin 2020

France Métropole Outre-mer
Juin 2019 Juin 2020 Différence Évolution Juin 2019 Juin 2020 Différence Évolution Juin 2019 Juin 2020 Différence Évolution
Accidents 5 442 4 343 – 1 099 – 20,19 % 5 235 4 132 – 1 103 – 21,07 % 207 211 4 1,9 %
Victimes 7 260 5 818 – 1 442 – 19,86 % 6 963 5 563 – 1 400 – 20,11 % 297 255 – 42 – 14,1 %
Tués 315 224 – 91 – 28,89 % 292 207 – 85 – 29,11 % 23 17 – 6 – 26,1 %
Blessés 6 945 5 594 – 1 351 – 19,45 % 6 671 5 356 – 1 315 – 19,71 % 274 238 – 36 – 13,1 %

La mortalité en baisse de 29,1 % en France métropolitaine et de 26,1% outre-mer

Si l’on s’intéresse aux seules routes de France métropolitaine, tous les indicateurs sont également à la baisse avec 4 132 accidents corporels comptabilisés en juin 2020, soit – 21,1 % par rapport à juin 2019. Ceux-ci ont fait 5 563 victimes (- 20,1 %) : 5 356 blessés (- 19,7 %) et 207 tués (- 29,1 %). La baisse de la mortalité routière a concerné tous les usagers, « particulièrement les automobilistes (- 33 tués) et les motocyclistes (- 28 tués) », indique la Sécurité routière.

Outre-mer, le nombre d’accidents corporels a légèrement augmenté le mois dernier (211 accidents, + 1,9 %) mais ceux-ci fait moins de victimes qu’en juin 2019. L’Onisr a en effet dénombré 255 victimes (- 14,1 %) parmi lesquelles 238 blessés (- 13,1 %) et 17 tués (- 26,1 %).

Les effets du confinement et du déconfinement

L’Onisr fait aussi le bilan de la mortalité routière au deuxième trimestre qui a affiché une forte baisse en France métropolitaine en raison du confinement dû à la pandémie de covid-19 : 515 personnes ont perdu la vie sur la route en métropole, soit – 33,1 % comparé au deuxième trimestre 2019. Là encore, la baisse a concerné tous les usagers et plus précisément les automobilistes (- 37 %) et les cyclistes (- 26 %).

Pendant les huit semaines de confinement, du 16 mars au 10 mai, la mortalité routière a même affiché une baisse de 62,5 % comparé à la moyenne 2015-2019, avec 178 personnes tuées sur la période en 2020 contre en moyenne 474 entre 2015 et 2019.

Néanmoins, la mortalité est repartie à la hausse dès le déconfinement, même si elle reste inférieure à la moyenne 2015-2019 : 290 personnes tuées entre le 11 mai et le 21 juin 2020, soit – 26,5 %. La Sécurité routière pointe également un pic de mortalité lors du week-end de l’Ascension, du 18 au 24 mai, durant lequel le nombre de personnes tuées a dépassé la moyenne 2015-2019. L’organisme appelle ainsi les conducteurs « à la vigilance et à la plus grande prudence » durant la période estivale, anticipant un recours accru à l’automobile pour se rendre sur les lieux de vacances.

mortalite routiere confinement

PARTAGER SUR