La mortalité routière stable en mai 2017

Selon le baromètre de l’ONISR, 294 personnes ont perdu la vie sur les routes de France en mai 2017, soit exactement le même nombre qu’en mai 2016.

1005
©kadmy / 123RF Banque d'images

D’après les chiffres de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), la mortalité routière est restée stable le mois dernier, alors que le nombre d’accidents corporels a augmenté de 1,7 % et le nombre de blessés de 4,7 % par rapport à mai 2016. Et ce après un mois d’avril particulièrement meurtrier.

Mortalité mai 2017
Source : Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

 

Malgré tout, l’ONISR a fait état d’une légère baisse de la mortalité sur un an (- 0,5 %) : au total, 3 493 personnes sont décédées sur les douze derniers mois, soit 18 de moins comparé à la même période l’an dernier.

Baromètre cumulé sur douze mois ONISR mai 2017
Source : Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

La mortalité des jeunes adultes en hausse

Cette observation n’est cependant pas vraie pour tous les usagers : en mai 2017, la mortalité des jeunes adultes a augmenté pour le troisième mois consécutif et a progressé de 1 % sur les douze derniers mois. Inversement, pour la première fois depuis 2013, la mortalité des seniors a diminué de 0,5 %.

Du côté des autres catégories d’usagers, mai 2017 a confirmé la hausse de la mortalité des cyclistes et des piétons, avec respectivement + 22 % et + 14 % sur les douze derniers mois. De même, la mortalité cumulée des motocyclistes s’est accrue de 4 %, après une période de stabilité. Celle des automobilistes est restée constante sur douze mois. Seule bonne nouvelle : la mortalité des cyclomotoristes a poursuivi sa baisse avec – 24 % par rapport à l’an dernier.