Mortalité routière : baisse de 13,5 % en mars 2018

En pleine polémique sur les mesures de sécurité routière, l’Onisr fait état d’une forte réduction de l’accidentalité routière en mars 2018 par rapport à mars 2017, si bien que tous les indicateurs sont à la baisse au premier trimestre.

1492
mortalité routière mars 2018

D’après les chiffres de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr), tous les indicateurs ont affiché une baisse au mois de mars 2018 en France métropolitaine. Les accidents corporels ont été moins nombreux : 4 029 accidents, soit – 18,6 % par rapport à mars 2017. Ils ont également fait moins de victimes, avec 231 personnes tuées (- 13,5 %) et 5 074 personnes blessées (- 28,4 %), dont 1 559 ont dû être hospitalisées (- 28,4 %). L’accidentalité routière demeure toutefois plus élevée qu’en mars 2013, année où les indicateurs ont été enregistrés au plus bas.

Tous les indicateurs à la baisse au premier trimestre 2018

Cette baisse s’est répercutée sur le premier trimestre 2018, avec 11 560 accidents corporels (- 13 %), et 15 048 victimes (- 12 %). 14 365 personnes ont été blessées (- 12 %), dont 4 761 ont été hospitalisées (- 16 %).

La mortalité routière a quant à elle diminué de 6 %, avec 683 personnes décédées contre 727 en 2017. À l’échelle régionale, elle a toutefois augmenté dans 6 régions entre 2017 et 2018 : l’Île-de-France, la Normandie, la Bretagne, le Centre-Val de Loire, la Nouvelle-Aquitaine et la Provence-Alpes-Côte d’Azur.

À noter que la mortalité des piétons et des usagers de motocyclette ont affiché les plus fortes baisses sur le premier trimestre, tandis que celles des cyclistes et des cyclomotoristes ont augmenté. La mortalité des 18-24 ans et des plus de 65 ans ont également reculé.

Outre-mer : plus d’accidents mais moins de victimes

En outre-mer, le nombre d’accidents corporels a augmenté, avec 207 accidents en mars 2018 contre 193 en mars 2017 (+ 7,3 %). Mais ils ont fait moins de victimes : 24 personnes ont perdu la vie, soit deux de moins qu’en mars 2017 (- 7,7 %), tandis que 241 ont été blessées (- 4,4 %) dont 96 ont dû être hospitalisées (- 19,3 %). Le constat est le même sur le premier trimestre : avec 586 accidents corporels et 662 victimes en 2018 contre 466 accidents et 921 victimes en 2017. Au total, 60 personnes ont été tuées au premier trimestre 2018, soit trois personnes de moins qu’en 2017.

PARTAGER SUR