Mortalité routière : + 8,9 % en septembre 2018

La mortalité routière a affiché une augmentation de 8,9 % en septembre 2018 par rapport à septembre 2017. Même si le troisième trimestre 2018 a connu la plus faible mortalité sur les 10 dernières années, le bilan sur neuf mois reste en hausse.

1115
Mortalité routière

Selon le baromètre de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr), la majorité des indicateurs ont affiché une hausse en septembre 2018. En effet, l’Onisr a enregistré 5 585 accidents corporels sur les routes françaises, contre 5 298 en septembre 2017, soit une hausse de 5,4 %. Ces accidents ont causé le décès de 342 personnes, contre 314 en septembre 2017, soit une hausse de 8,9 %. Ils ont également blessé 6 819 personnes (+ 3,7 %). En revanche, seules 2 135 d’entre elles ont dû être hospitalisées plus de 30 jours (- 15,8 %).

Sept 2017 Sept 2018
Métropole Outre-mer Total Métropole Outre-mer Total Différence Pourcentage
Accidents 5 088 210 5 298 5 373 212 5 585 287 5,4 %
Victimes 6 592 300 6 892 6 891 270 7 161 269 3,9 %
Tués 297 17 314 323 19 342 28 8,9 %
Blessés 6 295 283 6 578 6 568 251 6 819 241 3,7 %
Blessés hospitalisés 2 395 142 2 537 2 037 98 2 135 – 402 – 15,8 %

« Cependant, le bilan de ce 3e trimestre 2018 est particulièrement encourageant alors que cette période estivale favorable à la mobilité est traditionnellement la plus meurtrière de l’année, nuance la Sécurité routière. Pour la première fois, un 3e trimestre enregistre moins de 900 personnes décédées. » Et ce alors que le nombre d’accidents corporels est supérieur à celui du premier trimestre 2017. « La baisse concerne en particulier les automobilistes, alors que la mortalité motocycliste est restée élevée mais stable comparée à 2016 et 2017 », précise la Sécurité routière.

France métropolitaine : la mortalité en hausse de 8,8 %

Le constat est le même si l’on s’intéresse uniquement aux routes de métropole. 323 personnes sont décédées en septembre 2018 (+ 8,8 %), et 6 568 ont été blessées (+ 4,3 %) dont 2 037 ont dû être hospitalisées plus de 30 jours (- 14,9 %). Néanmoins, « ce troisième trimestre 2018 enregistre la mortalité routière la plus basse ces 10 dernières années avec 898 personnes décédées », indique la Sécurité routière.

Au total, depuis le début de l’année, 5 373 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine, soit + 5,6 % par rapport à la même période en 2017, dépassant le seuil que s’était fixé la France pour 2018.

En outre-mer, l’Onisr ne fournit pas un historique sur 10 ans. Toutefois, le baromètre indique que 212 accidents corporels ont eu lieu en septembre 2018, soit deux de plus qu’en septembre 2017. Ils ont la causé la mort de 19 personnes (+ 2) et blessé 251 personnes (- 32) dont 98 ont dû être hospitalisées plus de 30 jours (- 44).

PARTAGER SUR