Mortalité routière : la tendance de nouveau à la baisse en Europe

Après deux ans de stagnation, la mortalité routière a diminué de 2 % en 2016 dans les pays européens. L’objectif de diminuer par deux le nombre de décès entre 2010 et 2020 reste difficile mais réalisable.

1374
Evolution et objectifs mortalité routière UE 2001-2020

D’après les résultats préliminaires publiés par la Commission Européenne, 25 500 personnes ont perdu la vie sur les routes en 2016 en Europe, et selon les estimations 135 000 personnes ont été gravement blessées. La majorité des accidents mortels ont eu lieu sur les routes rurales (55 %) et ont touché principalement les passagers des voitures (46 %).

La mortalité routière est de nouveau en baisse pour la première fois depuis deux ans, avec 600 décès de moins par rapport à 2015 et  6 000 de moins par rapport à 2010. Le nombre de morts a diminué de 19 % seulement sur les six dernières années. Pour atteindre ses objectifs et passer sous le seuil des 10 000 décès par an, l’Europe devra réussir à gagner encore 31 % par rapport au chiffre de 2010 et ce en quatre ans.

Accidents mortels dans l'UE par type de transport et par lieu - Source : Commission européenne
Accidents mortels dans l’UE par type de transport et par lieu – Source : Commission européenne

Diviser le nombre de blessés graves par deux d’ici 2030

Afin d’accélérer le recul de la mortalité routière, la Commission européenne a organisé une conférence les 28 et 29 mars dernier, en collaboration avec la présidence maltaise. Entre 2010 et 2016, la mortalité routière a augmenté de 69 % à Malte. Cet événement a réuni experts, acteurs et décideurs impliqués dans la sécurité routière qui ont discuté des moyens pour continuer à améliorer la sécurité et diminuer l’accidentalité sur les routes. Les 28 ministres des transports européens ont ensuite signé une déclaration promettant des actions sur le long terme et fixant un nouvel objectif : réduire le nombre de blessés graves par deux d’ici 2030.

Des résultats inégaux selon les pays

Cette conférence a aussi offert l’occasion d’échanger des bonnes pratiques : si tous les États membres ont amélioré la sécurité routière, les résultats sont restés très disparates. En 2016, les plus faibles taux de mortalité par million d’habitants ont été enregistrés en Suède (27) et au Royaume-Uni. Inversement, la Bulgarie (99) et la Roumanie (97) ont affiché les taux les plus élevés. Entre 2015 et 2016, la Lituanie, la Lettonie et la République Tchèque ont réussi à diminuer la mortalité de plus de 15 %, tandis que le nombre de décès a significativement augmenté en Irlande (+ 13 %) et au Danemark (+ 18 %).

Evolution mortalité routière pays européens 2015-2016
Source : Commission Européenne

Améliorer la législation et financer la recherche

Parmi les initiatives européennes en cours : une proposition de loi sur les exigences en matière de formation des conducteurs professionnels, un réexamen de la directive sur la sécurité des infrastructures et des travaux sur les normes d’équipements de sécurité (voir notre brève). L’UE s’active également côté recherche avec l’initiative GEAR 2030 pour le développement de la conduite automatisée, ou encore SafetyCube financé par le programme Horizon 2020. Ce projet vise à analyser les risques d’accident et aider à la mise en œuvre de stratégies de réduction du nombre d’accidentés.

Les données :

Nombre de décès par millions d’habitants en 2010 Nombre de décès par millions d’habitants en 2015 Nombre de décès par millions d’habitants en 2016 Évolution en pourcentage entre 2015 et 2016 Évolution en pourcentage entre 2010 et 2016
Belgique 77 65 56 -13% -24%
Bulgarie 105 98 99 0% -9%
République Tchèque 77 70 59 -16% -23%
Danemark 46 31 37 18% -18%
Allemagne 45 43 39 -7% -12%
Estonie 59 51 54 6% -10%
Irlande 47 36 40 13% -11%
Grèce 112 73 75 2% -35%
Espagne 53 36 37 2% -31%
France 64 54 54 0% -13%
Croatie 99 82 73 -12% -28%
Italie[1] 70 56 54 -5% -21%
Chypre 73 67 54 * -23%
Lettonie 103 95 80 -16% -28%
Lituanie 95 83 65 -22% -37%
Luxembourg 64 64 52 * -6%
Hongrie 74 65 62 -6% -18%
Malte 36 26 51 * 69%
Pays-Bas[2] 32 31 33 4% 3%
Autriche 66 56 49 -11% -23%
Pologne 102 77 79 2% -23%
Portugal 80 57 54 -10% -40%
Roumanie 117 95 97 1% -19%
Slovénie 67 58 63 8% -6%
Slovaquie 65 57 50 -12% -22%
Finlande 51 49 45 -6% -8%
Suisse 28 27 27 2% -1%
Royaume-Uni[2] 30 28 28 1% -4%
Europe 63 51,5 50 -2% -19%

Nombre de décès par millions d’habitants en 2016 en Europe. Source : Commission Européenne (Statistiques préliminaires)
[1] Estimation basée sur des données de janvier à juin
[2] Estimation basée sur des données de janvier à septembre
* Statistiquement non signifiant

PARTAGER SUR