Motorisations : le mix énergétique s’équilibre

2018 a confirmé le rééquilibrage du mix énergétique diesel-essence dans les flottes, mais toujours en tenant compte des usages des conducteurs. Pour leur part, l’hybride et l’électrique ont également effectué une petite percée, et la tendance devrait s’accentuer en 2019 sous la double pression de la réglementation environnementale et de la fiscalité.

- Magazine N°246
924
carburant

Si l’on en croit l’OVE (Observatoire du véhicule d’entreprise, Arval), 2018 a marqué un net recul du diesel en entreprise : les immatriculations de VP et VUL diesel ont diminué de 5,2 % par rapport à 2017, à 642 803 unités, tandis que l’essence a bondi de 42,2 %, à 131 212 unités. Et la part de marché du diesel est descendue de 84,56 % à fin 2017 à 78,52 % fin 2018 ; en parallèle, celle de l’essence a grimpé de 11,51 % à 16,03 %, soit + 4,52 points.

Évolution par trimestre de la part des énergies dans les immatriculations de VP et VUL en entreprise

Diesel Essence Hybride Électrique
T4 2015 87,35 % 8,97 % 2,53 % 1,02 %
T1 2016 84,89 %...