Motorisations : les deux types d’hybridation

Il existe deux types d’hybridation : à flux d’énergie en série ou en parallèle.

- Magazine N°250
475
toyota powersplit
Le système powersplit, utilisé notamment par Toyota, combine hybridation en série et hybridation en parallèle en séparant la puissance du moteur vers les roues et vers un gros alternateur qui génère de l’électricité exploitable par le moteur électrique accouplé aux roues.

« Avec une hybridation en série, le moteur thermique est couplé à un gros alternateur qui produit de l’électricité consommée par le moteur électrique pour propulser le véhicule, avec la batterie qui fait tampon », décrit Gaëtan Monnier pour l’Ifpen. Ce système apporte l’agrément d’un véhicule électrique mais l’énergie électrique est produite par le moteur thermique.

« Cela fonctionne bien en ville à basse vitesse et avec beaucoup de variations de couple, mais l’efficacité énergétique est médiocre sur autoroute avec une vitesse élevée et relativement stable : le moteur thermique, alors qu’il est sur son point de rendement le plus haut, doit...