Motorisations hybrides : l’hybridation légère 12 V et « mild hybrid » 48 V

Ce que les constructeurs en France désignent par « mild hybrid » ou hybridation légère est une traduction approximative de l’anglais mild hybrid ou hybridation moyenne. En réalité, l’anglais n’est pas loin de la réalité car ce mild hybrid comprend trois grands types d’hybridation que nous appellerons « simples ».

715
Fiat 500 Hybrid

Dans les trois cas, un alterno-démarreur renforcé sert aux deux fonctions de son appellation et aide le moteur essence ou diesel non seulement à se mettre en route, mais en plus à accélérer. Ceci grâce à une énergie électrique stockée dans une batterie plus ou moins grosse, qui peut donc assurer une force et un couple plus ou moins élevés.

La première catégorie d’hybridation simple et « légère » concerne des puissances jusqu’à 4 kW/5 ch et un couple de 15 Nm, disponibles tout deux instantanément et pendant quelques dizaines de secondes seulement. Ce petit moteur électrique est alimenté par une batterie de 1 à 2 kWh lithium-ion à peine plus...

PARTAGER SUR