MyCarLease : la LLD 100 % en ligne pour les TPE-PME

La captive Natixis vient de de lancer MyCarLease, un site web permettant aux clients professionnels de la Banque Populaire et de la Caisse d’Épargne de souscrire une offre de LLD 100 % en ligne.

3234
MyCarLease

À eux deux, les réseaux bancaires Banque Populaire et Caisse d’Épargne, filiales du Groupe BPCE, regroupent environ 1 million de clients professionnels. Nombre d’entre eux sont des entrepreneurs ou TPE-PME avec des besoins de mobilité. Soit un important marché potentiel pour développer les offres de location longue durée de la captive du groupe, Natixis Car Lease. Pour faciliter leur passage à la LLD, Natixis, la Banque Populaire et la Caisse d’Épargne ont lancé MyCarLease, un moteur de recherche donnant accès à l’ensemble des offres de la captive et permettant d’y souscrire en ligne.

Conçue dans l’incubateur de Natixis et déployée le 27 septembre dernier, la première version de MyCarLease donne accès à 9 000 modèles de 35 marques, avec 90 000 options. Une page de recherche avancée permet de restreindre le choix de véhicules proposés selon le budget, la marque, l’énergie, le segment ou encore le type de boîte de vitesses. La page d’accueil met également en avant des offres spéciales, telle une « concession virtuelle ».

Des loyers mis à jour instantanément selon les options

Attention, le contrat de base inclut le loyer, l’entretien et la perte financière, évalués pour un couple par défaut de 60 mois et 100 000 km. L’utilisateur peut ensuite affiner les options et ajouter d’autres services comme l’assurance. Pour chaque configuration choisie par l’utilisateur, le loyer est recalculé instantanément, bien souvent à la hausse. L’internaute a ensuite la possibilité de créer un espace personnel pour enregistrer ses différentes configurations et les comparer.

  • Les photos et caractéristiques techniques sont issues de la base Jato et mises à jour tous les 15 jours en moyenne.
  • Par défaut, le loyer est calculé pour un contrat de base incluant la carte grise, la maintenance, la garantie perte financière et le véhicule de remplacement, le tout évalué pour un couple  de 60 mois et 100 000 km.
  • Les configurations peuvent être enregistrées dans un espace personnel.

« À tout moment, il peut être accompagné à distance par un conseiller, précise Patrick Delattre, directeur du projet chez Natixis. S’il décide de passer commande, ce conseiller valide avec lui tous les éléments, en particulier le couple durée-kilométrage. C’est le seul parcours 100 % digital accompagné allant jusqu’à la signature électronique du contrat en France, si ce n’est en Europe. » La réception et la mise en main du véhicule se font ensuite chez le concessionnaire de son choix.

256 contrats signés en un mois et demi

L’outil a été conçu pour commander jusqu’à 6 véhicules environ et s’adresse donc en particulier aux artisans, commerçants, professions libérales ou prestataires de services. Seule limitation : l’utilisateur doit être bancarisé dans le réseau Caisse d’Épargne ou Banque Populaire. « Depuis son lancement, plus de 9 000 utilisateurs ont joué avec l’outil pendant plus de 10 minutes, dont certains à deux ou trois heures du matin, s’est félicité Patrick Delattre. Et 256 clients ont déjà signé électroniquement depuis le 27 septembre, dont 80 % de VP et 20 % de VU. »

La Caisse d’Épargne ambitionne d’effectuer 1 000 immatriculations supplémentaires grâce à cet outil en 2018, et la Banque Populaire environ 5 000. Des chiffres conséquents pour Natixis qui a mis à la route 7 700 véhicules en 2016 et devrait atteindre les 10 000 immatriculations en 2017, pour un parc total de 23 000 moteurs.

Pour convaincre, Patrick Delattre compte sur l’adaptation de l’outil aux demandes de ses clients. « Toutes les offres sont volontairement sans apport. De même, nous ne spécifions pas un loyer exact dans les résultats du moteur de recherche, mais une fourchette de prix », a expliqué le chef de projet. Ce dernier prévoit de continuer à faire évoluer l’outil, notamment en permettant le suivi du véhicule jusqu’à la phase de livraison, et peut-être la réalisation de quelques opérations basiques. Et imagine une ouverture potentielle aux particuliers.

Lookar : une application pour « gamifier » la LLD

LookarEn complément, le Groupe BPCE a lancé une application mobile de reconnaissance de véhicule. Baptisé Lookar, ce « shazam de l’automobile » doit « gamifier » le parcours digital et servir de porte d’entrée supplémentaire au portail MyCarLease. Déployée dans quelques jours, l’application est capable de reconnaître les véhicules du top 100 à partir d’une seule photo prise de face ou de dos en position portrait. C’est la start-up lyonnaise Eyesnap qui l’a développée, en partenariat avec le CNRS.

Il aura fallu un an de travail pour créer un algorithme d’apprentissage automatique capable de reconnaître la forme des véhicules et de remonter le modèle le plus probable. Et plus les utilisateurs lui fourniront de photos à analyser, plus l’application s’améliorera. « Une autre option de reconnaissance aurait consisté à détecter les plaques minéralogiques et les comparer au fichier d’AAA Data, mais cela n’aurait pas fonctionné pour les véhicules en concession ou en photo dans les magazines », a indiqué Patrick Delattre. Grâce à cette application, il espère concurrencer les concessions directement sur leur terrain, en permettant aux clients de comparer l’offre de LLD avec celle de Natixis en temps réel.

PARTAGER SUR