Nantes et Nantes Métropole : sur la route de la mobilité durable

Diminuer les émissions de CO2 et de particules : une démarche inscrite de longue date dans les objectifs de la ville de Nantes et de Nantes Métropole. Réduction du parc, mise en pool, promotion des déplacements alternatifs, intégration du GNV et de l’électrique : autant de pistes pour limiter l’empreinte écologique des 1 500 véhicules de la flotte.

- Magazine N°191
1319
Nantes et Nantes Métropole : sur la route de la mobilité durable

Sur le front du CO2 et des polluants, la ville de Nantes et Nantes Métropole, la communauté urbaine, multiplient les actions. Avec des résultats : au fil des années et par le biais de différents leviers, l’âge moyen du parc et la consommation de carburant n’ont cessé de reculer, en dépit d’un nombre de kilomètres parcourus en constante augmentation.

De 180 000 litres en 2008, la consommation d’essence sans plomb des deux entités est de fait passée à 115 000 l en 2012, soit un retrait de près de 36 %. Avec une répercussion directe sur les niveaux d’émissions de CO2 : tandis que la ville a restreint ses rejets de plus de 7 % entre 2009...