Yvelines : des navettes autonomes et électriques sur le site d’ArianeGroup

Alors qu’auparavant un opérateur restait à bord, les deux navettes électriques qui parcourent le site d’ArianeGroup aux Mureaux (Yvelines), sont désormais totalement autonomes.
1365
Navettes autonomes ArianeGroup
Sans opérateur à bord, les deux navettes électriques et autonomes déployées sur le site d'ArianeGroup, aux Mureaux, dans les Yvelines, rouleront en janvier 2023 aux côtés d'un troisième véhicule. © ArianeGroup-Pepper box

Les deux navettes électriques du site ArianeGroup aux Mureaux, dans les Yvelines (78), roulent désormais sans opérateur à borne, de manière autonome. « Un superviseur à distance peut intervenir ou échanger avec les passagers à tout moment depuis le poste de commande centralisé (PCC), avec une possibilité d’agir lorsque cela est nécessaire », indiquent les partenaires du projet dans un communiqué de presse. Ces deux navettes sont opérationnelles sur le site d’ArianeGroup depuis mai 2021. Elles ont été développées par EasyMile et sont opérées par Transdev.

Ces navettes s’inscrivent dans le cadre du programme de recherche Navetty, que portent le département des Yvelines, EasyMile, Transdev, ArianeGroup et VEDECOM (l’Institut pour la Transition Energétique, dit ITE). Le département des Yvelines a par ailleurs investi dans ce projet 2,5 millions d’euros. L’objectif pour Navetty : « favoriser la R&D industrielle sur le territoire » et s’assurer du déploiement de cette technologie sur voie ouverte à la circulation publique, précisent les partenaires, cités dans un communiqué de presse.

Une troisième navette en vue

Depuis leur lancement, les deux navettes ont effectué 50 rotations quotidiennes et parcouru 23 000 km. En effet, chaque jour, les navettes réalisent des boucles allant jusqu’à 6,6 km sur ce site de 92 hectares, d’ArianeGroup aux Mureaux. Une navette peut transporter jusqu’à dix passagers par trajet. Le parcours des navettes autonomes sur le site d’ArianeGroup intègre des ronds-points, des intersections ainsi qu’un tunnel. Ses 18 arrêts se répartissent ainsi sur l’ensemble du site. Et une troisième navette autonome est attendue pour janvier 2023.

« Notre technologie est prête au déploiement sur des sites de cette envergure et d’autres sites vont bientôt suivre l’exemple d’ArianeGroup », ajoute de surcroît Benoît Perrin, directeur général d’EasyMile. À noter : le déploiement des deux navettes autonomes sans opérateur à bord a été progressif sur le site des Mureaux. Plus précisément, il s’est étalé sur cinq mois.

Connecter les futures gares du RER Eole

Mais le projet Navetty devrait également tendre vers une vocation plus urbaine. « Le site d’ArianeGroup constitue une étape idéale avant un déploiement futur à l’échelle urbaine, peut-on encore lire dans le communiqué de presse. Ce site rassemble en effet tous les éléments de complexité d’une agglomération ». Soit un « environnement partagé » où « circulent piétons et véhicules, sans modification des infrastructures existantes ni de voie dédiée ». « Ce service de navettes autonome devra permettre, à terme, une connexion optimale aux futures gares du RER Eole », souligne pour sa part Maxime Rabasté, directeur de l’environnement et du développement au département des Yvelines.

Sur le site d’ArianeGroup aux Mureaux, le parcours des navettes électriques et autonomes intègre notamment des ronds-points. © ArianeGroup-Pepper Box-Julien Hazemann

Pour mémoire, le projet RER Eole vise à prolonger le RER E existant vers l’ouest francilien, afin d’épauler le RER A dont le tronçon central souffre d’une importante saturation aux heures de pointe. Cette extension de la ligne E devra entre autres desservir la gare des Mureaux. Cette dernière est desservie pour l’instant par la ligne J du Transilien, le réseau SNCF de trains de banlieue en Île-de-France. Selon le calendrier prévisionnel d’Île-de-France Mobilités, la mise en service complète du RER Eole devrait intervenir fin 2024.

Vers un service commercial permanent…

Franchir le pas sur le site d’ArianeGroup aux Mureaux, en se séparant des opérateurs à bord, « permet de se projeter vers le déploiement d’un service commercial permanent de navettes autonomes », notent les partenaires. Ainsi, « à travers ce programme, Transdev se prépare à opérer les premiers services commerciaux de navettes autonomes », affirme de son côté Virginie Fernandes, directrice de la stratégie et de la transformation du groupe Transdev. Comme le précise d’ailleurs cette responsable, Transdev se charge de la formation des superviseurs des navettes autonomes, et du déploiement et de l’exploitation du service.

… et des navettes autonomes sur commande

Enfin, le site d’ArianeGroup devra bientôt accueillir une autre nouveauté. En effet, le service se développera davantage pour les salariés d’ArianeGroup. À commencer par le lancement, début 2023, d’une application mobile qui permettra aux collaborateurs de « commander une navette directement depuis le lieu où ils se trouvent grâce à un système de géolocalisation intégré », nous apprend le communiqué.