Navya entre en bourse et lève 37,6 millions d’euros

Le constructeur de véhicules autonomes Navya est entré en bourse le 24 juillet et a levé 37,6 millions d’euros

2107
Navya Autonom Cab
Les taxis autonomes du constructeur français © Navya

Le constructeur de véhicules autonomes français Navya est entré en bourse le 24 juillet. L’industriel a émis une offre d’environ 37,6 millions d’euros levés par émission d’actions nouvelles sur l’Euronext Paris. La capitalisation boursière du spécialiste du véhicule autonome s’élève quant à elle à 190 millions d’euros. Cette entrée en bourse était mal partie pour Navya : elle avait dû proroger son offre et la revoir à la baisse de 9 à 12 euros par action, à 7 à 9 euros par action.

« Conserver notre leadership technologique »

Christophe Sapet, le président du directoire de Navya, avait expliqué où irait l’argent récolté et la direction que Navya prendrait à l’avenir lors de l’annonce de l’entrée en bourse : « Les fonds que nous souhaitons lever nous permettront de conserver notre leadership technologique, de développer notre organisation et d’investir dans des marchés connexes stratégiques. Nous préparerons ainsi une adoption plus large de nos 2 solutions tout en poursuivant notre expansion internationale pour devenir un leader mondial du véhicule autonome ».

Les 37,6 millions d’euros de la levée de fonds devraient donc alimenter la recherche et développement, notamment dans le domaine des logiciels. D’autre part, Christophe Sapet veut élargir les équipes commerciales et marketing, mais aussi augmenter la production et investir dans des marchés connexes et suivre des opportunités de croissance externe.

PARTAGER SUR