NewMotion : croissance globale pour la recharge électrique en 2017

NewMotion, la filiale de Shell spécialisée dans la recharge électrique, a publié des chiffres le 21 mars. Ils montrent une hausse claire dans l’utilisation de ses bornes au travers de toute l’Europe.

1629
La borne NewMotion
Le marché électrique grandit chaque année en Europe © NewMotion

L’électrique fait son petit bout de chemin en Europe. C’est ce qu’a noté le fournisseur de bornes de recharge NewMotion le 21 mars. L’entreprise rachetée par Shell en octobre 2017 a rassemblé ses données utilisateurs provenant de ses 25 pays d’implantation au travers de l’Europe. Comme le montrent les chiffres, l’utilisation des bornes augmente d’année en année : le nombre global de sessions individuelles est passé de 2,7 millions en 2016 à 3,3 millions en 2017. Selon NewMotion, cette hausse serait due au développement du marché électrique.

Une croissance européenne solide pour NewMotion

Plusieurs chiffres européens confirment cette tendance globale comme la hausse progressive des recharges au Royaume-Uni. L’Allemagne se maintient comme un des marchés principaux en passant de 20 000 sessions de recharge à l’aide d’une carte NewMotion en 2016, à 90 000 sessions. Les Pays-Bas, le pays d’origine de NewMotion, conserve l’écrasante majorité des recharges avec 3,2 millions de sessions en 2017, soit 17 % d’augmentation par rapport à 2016.

Un marché français pas encore à maturité

Du côté de l’Hexagone, le cap des 20 000 bornes de recharge publique a été dépassé. Cette poussée continue vers l’électrique devrait se poursuivre grâce à une législation défavorisant le diesel au bénéfice des véhicules propres. NewMotion soutient également que les VE de haute autonomie seraient disponibles d’ici 2019-2020 et que ces nouvelles offres stimuleraient ce marché. La jeunesse de ce dernier le rend cependant instable : les derniers chiffres de l’Avere France datant de février montrent une baisse dans le nombre d’immatriculation alors que ce marché était encore à la hausse il y a quelques mois.

PARTAGER SUR