Retour d’expérience de Nielsen avec MyCarSpot

Nielsen, un des premiers clients de MyCarSpot, se montre satisfait du système d’optimisation de son parking. La société a aussi revu son plan de mobilité.

703
Retour d’expérience de Nielsen avec MyCarSpot2
De gauche à droite, Benoît Mahé, directeur commercial de MyCarSpot, Vincent Gabriele, Facilities Manager chez JLL (Jones Lang LaSalle Services), Frédéric Vaurillon, FBP Retailers Services Global Connect chez Nielsen, et gestionnaire de flotte et Stéphane Seigneurin, CEO-fondateur de MyCarSpot.

Nielsen, prestataire d’informations marketing et de médias, a déménagé à Bezons (92) début 2019. L’occasion pour l’entreprise d’accélérer la réduction de son empreinte carbone au travers d’un nouveau plan de mobilité. En zone ultra-urbaine, les places de stationnement passent de 275 à 150 pour près de 500 collaborateurs. C’est pourquoi Nielsen a sollicité les services de MyCarSpot pour d’optimiser ses parkings.

Nielsen satisfait de MyCarSpot

« Avec ce système de turn-over proposé par MyCarSpot, il y a toujours de la place. À saturation du parking, la barrière ne s’ouvre pas. Ça n’est jamais arrivé », se satisfait Vincent Gabriele, facilities manager chez Jones Lang LaSalle Services. La société JLL de conseil immobilier et de services occupants gère la propreté la maintenance et la sécurité du site. « Visiblement elle fonctionne bien puisqu’il n’y a eu aucune remontée d’anomalies », appuie Stéphane Seigneurin, CEO-fondateur de MyCarSpot.

Les réservations s’effectuent sur quatre semaines. Le collaborateur peut les modifier jusqu’à 24 h à l’avance. Il reçoit des notifications chaque semaine. « Un message de sécurité qui rappelle le stationnement en marche arrière intégré à la notification d’arrivée sur le parking. », précise Vincent Gabriele. Cette fonctionnalité de « holling » permet de diffuser des messages personnalisés. MyCarSpot comptabilise environ 200 à 250 inscriptions. Prochainement, Nielsen va inclure dans l’appli la quinzaine de monoplaces pour deux-roues. Un badge d’accès remplacera le lecteur de plaque.

Une révision du plan de mobilité

Nielsen incite à l’usage des transports en commun (Pass Navigo remboursé à 100 %) et met en place des primes mobilité. À l’embauche, si le collaborateur refuse la voiture de fonction, il reçoit une indemnité de 7 400 euros bruts par an. Et 200 euros à l’achat d’un vélo. Les covoitureurs ont un emplacement réservé dans le parking de l’immeuble. Dans la même optique, les propriétaires de véhicule électrique sont prioritaires sur MyCarSpot.

Un parc à reverdir

La flotte de Nielsen s’élève à 149 véhicules thermiques, 30 véhicules électriques et 11 hybrides. Dont six hybrides rechargeables et cinq hybrides classiques. Six hybrides rechargeables de la marque Volvo arriveront aussi d’ici trois mois.

La crise sanitaire a ralenti le verdissement de la flotte. « Plus de 50 % du parc devait passer en hybride pour 2020. Il existe un certain frein de nos collaborateurs face à l’hybride rechargeable. Il faut de la place pour charger le véhicule. Difficile d’installer une borne de recharge à domicile quand on vit en copropriété ou dans un appartement parisien », détaille Frédéric Vaurillon, gestionnaire de flotte chez Nielsen. Fin mai, 17 bornes de recharge de 16 kW ont été installées.

Retrouvez notre dernière brève sur MyCarSpot

PARTAGER SUR