Nissan Ariya : commandes ouvertes

Nissan ouvre les commandes pour son nouveau SUV compact électrique Arya dont le prix débute à 46 400 euros TTC.
1228
Gamme Nissan Ariya 04 source
Nissan Ariya 04 source

Nissan dévoile la gamme et les tarifs de son nouvel Ariya, un SUV électrique compact développé sur la plate-forme CMF-EV. Une plate-forme tout juste commercialisée par son partenaire dans l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi sous les traits de la Mégane E-Tech électrique.

En revanche, il s’agit ici d’un SUV compact au dessin volontairement « crossover ». Cet Ariya possède un style tranchant de coupé 4 portes. Ses dimensions sont plus généreuses que celles de la Renault Mégane E-Tech. À savoir 4,60 m de long pour 1,66 m de hauteur et 1,85 m de largeur sur un empattement porté à 2,77 m. Contre 2,68 m et 4,20 m de long pour la berline au losange.

Nissan Ariya : 3 puissances, 2 finitions

Les puissances des motorisations électriques ne sont pas non plus exactement les mêmes malgré des groupes motopropulseurs identiques. Pour ce Nissan Ariya, l’accès à la gamme est à 218 ch/300 Nm en traction avant, avec une batterie de 63 kWh assurant 403 km d’autonomie. Cette version Advance est commercialisée à 46 400 euros TTC (hors bonus) avec un équipement de sécurité et de confort relativement complet. Un équipement qui ne permet cependant pas d’opter pour un chargeur embarqué AC de 22 kW, en remplacement du chargeur AC de 7,4 kW de série. Toutes les versions acceptent jusqu’à 130 kW d’une borne en courant continu CC.

La deuxième version, l’Ariya Evolve, a droit à une puissance portée à 242 ch, toujours à 300 Nm de couple et avec une batterie plus puissante de 87 kWh assurant une autonomie de 520 km et toujours avec un seul moteur électrique sur le train avant. Cette version permet d’accéder en option au chargeur AC de 22 kW au prix élevé de 1 000 euros.

Pas de finition Business

Enfin, la version e-Force Evolve ajoute un moteur sur le train arrière, portant la puissance totale à 306 ch pour un couple doublé à 600 Nm, et toujours avec la batterie de 87 kWh, soit une autonomie de 493 km. Le prix passe alors à 60 400 euros. Le chargeur embarqué AC de 22 kW reste toujours facturé 1 000 euros en option.

Notez que Nissan, tout comme ses concurrents hexagonaux Peugeot ou même consanguins comme Renault, ne propose pas de finition Business.