Nissan fait de ses véhicules électriques une source d’énergie mobile

Le constructeur japonais a présenté un projet, mené en partenariat avec Enel, permettant à ses véhicules électrifiés d’être utilisés comme des sources d’énergie mobiles.

597
Nissan fait de ses véhicules électriques une source d’énergie mobile

Profitant pleinement de l’exposition qu’offre la COP21 organisée en France, Nissan n’en finit plus de dévoiler ses solutions liées aux véhicules électriques. Quelques heures à peine après l’exposition de sa solution de deuxième vie pour ses batteries, le constructeur a officialisé un partenariat avec la compagnie électrique italienne Enel pour transformer ses VE en sources d’énergies mobiles.

Pour ce faire, le constructeur japonais s’appuie sur une nouvelle technologie nommée V2G (Vehicle to Grid), permettant d’intégrer des VE au réseau d’électricité. Celle-ci permet aux particuliers ou aux entreprises de connecter et charger leur véhicule en heures creuses ou pendant les périodes de faible demande. « Ils disposent ensuite d’une option leur permettant d’utiliser chez eux l’électricité stockée dans la batterie lorsque les coûts sont plus élevés, ou de réalimenter le réseau et de bénéficier de revenus supplémentaires », détaille le constructeur.

Faire du véhicule électrique un maillon de la chaîne de production

Les partenaires ont précisé que des essais étaient actuellement menés afin de « tester la viabilité des tout premiers véhicules intégrés au réseau d’électricité ». Les premiers pays à accueillir cette technologie seront le Danemark, suivi de l’Allemagne, des Pays-Bas et d’autres pays d’Europe du Nord.

Et Nissan de conclure : « La France par exemple compte 38 millions de véhicules et possède une capacité de production électrique de 130 GW. Un avenir où les véhicules seraient intégrés au réseau, équivaudrait à une centrale électrique de 380 GW (soit trois fois plus que la capacité de production actuelle) ».

PARTAGER SUR