Nissan expérimente la réalité virtuelle dans un véhicule en circulation

La technologie de réalité augmentée Nissan Invisible-to-Visible (I2V), dévoilée au CES 2019, sera d’ici peu testée sur un véhicule en circulation à Grandrive, le centre d’essai de Nissan situé à Yokosuka, au Japon.

857
Nissan I2V

La technologie Nissan I2V ambitionne d’intégrer des éléments virtuels à l’habitacle du véhicule. Elle fusionne les informations collectées via des capteurs situés à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule avec des données externes en provenance d’un cloud, puis s’en sert pour générer un environnement en réalité augmentée. L’objectif : aider les conducteurs à « voir l’invisible », non seulement dans l’environnement immédiat du véhicule mais aussi plus loin, derrière un bâtiment ou un coin de rue, afin de mieux anticiper de potentiels dangers.

Autre fonctionnalité : le système permet de projeter dans le véhicule les avatars 3D de personnes réelles, leur permettant d’interagir avec le conducteur et les passagers, que ce soit pour leur tenir compagnie ou leur apporter de l’aide.

Les essais en circulation s’effectueront avec un véhicule de test, basé sur le fourgon NV350 Caravan, en partenariat avec l’opérateur de téléphonie mobile japonais NTT DoCoMo. Ce dernier fournira sa technologie de connectivité mobile 5G qui, grâce à sa vitesse de transfert et sa faible latence, permet au véhicule de recevoir les données des avatars et de transmettre les vidéos de ses caméras intérieures en temps réel.

Ces essais serviront à évaluer la facilité d’utilisation des fonctionnalités du système I2V, mais aussi « comment les personnes se trouvant dans la voiture physiquement et sous forme d’avatars ressentent leurs présences respectives via les interfaces utilisateur », précise Nissan.

Vous aimez cet article ? Recevez chaque mardi notre newsletter