Nissan Leaf 2 : surfer sur son propre succès

Pionnier du véhicule électrique avec sa Leaf lancée dès 2008, Nissan renouvelle son icône pour tenter de garder le leadership mondial. Pas facile.

1539

C’est à Oslo, ce 2 octobre, que Nissan a révélé sa Leaf de deuxième génération. Ce n’est pas un hasard : la Norvège est le plus gros marché pour la Leaf, à égalité avec le Royaume-Uni et ses 20 000 exemplaires vendus en 2016, et devant la France, troisième sur le podium avec 16 000 immatriculations.

Pas question donc pour Nissan de rater la prochaine étape pour le véhicule électrique en Norvège, d’autant que ce pays bannira tout achat de voitures thermiques en 2025. D’où la primeur pour cette révélation mais surtout pour sa commercialisation : elle y est déjà vendue depuis trois semaines et 1 600 clients ont signé un bon de commande.

Nissan Leaf : une gamme classique début 2018

Bernard Loire, le patron de Nissan France, nous précise que cette Leaf 2, dotée de sa batterie de 40 kWh, est commercialisée au prix de 36 990 euros TTC dans une version « 2.Zero ». Cette version comprend en série le ProPilot (conduite assistée de niveau 2), le ProPark ainsi que l’ePedal. Cette dernière fonctionnalité supprime quasiment la pédale de frein pour une régénération plus efficace ‒ à l’instar de la BMW i3. Les premières livraisons auront lieu le 15 janvier prochain. La gamme s’étoffera alors des versions classiques Visia, Acenta et NConnecta dont l’équipement de série ou en option offrira des prix d’accès plus bas.

Finition Business à venir pour la Nissan Leaf

Bernard Loire souligne aussi que les ventes de la première génération étaient très majoritairement réalisées auprès des particuliers mais que la fiscalité et la législation changeant très rapidement, administrations, collectivités locales et grandes entreprises devront en 2018 s’équiper obligatoirement en véhicules électriques. Il est donc prêt à définir une version Business qui répondra spécifiquement à leurs besoins. Pour l’heure, seule une LOA est au catalogue pour cette Leaf 2.Zero, à 299 euros sur 37 mois.

Par ailleurs, Nissan en a aussi profité pour annoncer que son petit utilitaire eNV200 adoptera aussi en 2018 cette nouvelle batterie 40 kWh de la Leaf. Ce qui ajoutera 100 km d’autonomie aux 180 km actuels (selon le cycle NEDC), élargissant la clientèle aux entreprises de livraison du dernier kilomètre.

La précédente brève sur la Leaf 2

L’essai de la précédente version de l’e-NV200

Nissan e-NV200

PARTAGER SUR