Nissan lance une Leaf Business à tarif bradé

Branle-bas de combat chez Nissan qui doit assurer, pour une petite année encore, les ventes de sa Leaf électrique renouvelée fin 2017.

2244
Nissan Leaf électrique 30kWh

Face à l’offensive commerciale agressive annoncée par Opel avec l’Ampera-e et le succès allant crescendo de la Renault Zoé sur le marché hexagonal, Nissan France casse les prix de sa Leaf qui n’a jamais été aussi abordable. Une annonce qui doit permettre à la plus vendue des voitures électriques dans le monde de tenir jusqu’à la présentation de sa remplaçante d’ici la fin de l’année.

Première décision : ne plus proposer que la « grosse » batterie de 30 kWh, lancée il y a peu en complément de celle d’origine à 24 kWh. Il faut dire que la concurrence, y compris de la marque alliée Renault avec les 41 kWh de sa « nouvelle » Zoé, a un peu plombé le lancement de cette Leaf remusclée. BMW est d’ailleurs une victime collatérale de cette offensive de Renault qui ne peut guère opposer que son i3 reboostée à 33 kWh contre 22 kWh jusque-là.

Baisse de prix drastique

Deuxième décision : baisser drastiquement le prix de cette unique version 30 kWh de 1 400 euros, autorisant un accès à la gamme en finition Visia à 31 900 euros TTC batterie incluse ou 26 000 euros hors location de la batterie (à partir de 79 euros par mois et hors bonus de 6 000 euros en 2017). Plus accessible, la Leaf demeure malgré tout plus chère qu’une Zoé qui appartient au segment inférieur mais s’en rapproche facialement, c’est un argument déterminant : à partir de 23 600 euros (hors location de la batterie et hors bonus).

Une Leaf Business

Troisième décision : pousser les ventes « pros » en entreprises avec une finition Business Edition, basée sur la finition Visia de deuxième niveau, avec en plus la navigation NissanConnect avec écran 5,8 pouces, la caméra de recul et, surtout, le chargeur embarqué 6,6 kW avec chargeur rapide (norme Chademo) pour une recharge en 5 h sur une borne 32 A ou à 80 % sur une borne Nissan. Son prix de 33 450 euros (hors bonus mais avec batterie) et de 27 500 euros hors location de la batterie (toujours à partir de 79 euros/mois) et hors bonus peut faire pencher la balance. C’est bien ce sur quoi Nissan France compte pour maintenir « a minima » ses ventes en 2017.

PARTAGER SUR