Nissan Leaf e+ 62 kWh : la maturité

Avec une batterie plus conséquente et un moteur plus puissant, la Nissan Leaf devient une « vraie » voiture électrique polyvalente.

950
Nissan Leaf

Tous les ans ou presque, la Nissan Leaf a droit à une sérieuse mise à jour. Et ce, grâce aux progrès continus réalisés tant sur la densité énergétique des batteries que sur la gestion de l’électronique de puissance ou l’efficience du moteur électrique.

Moyennant quoi, depuis ce printemps, cette Nissan Leaf s’équipe d’une nouvelle batterie de 62 kWh à l’encombrement identique à celle de 40 kWh, ainsi que d’un moteur qui délivre 217 ch contre 150 ch jusque-là. Nous avions essayé la précédente version en plein hiver et son autonomie ressortait à 240 km pour un 270 km homologués en WLTP. Un peu juste pour s’évader sur l’autoroute (voir notre essai).

Nissan Leaf : l’autonomie au rendez-vous

Dorénavant, le plein d’électrons de la Nissan Leaf nous a permis de rouler une centaine de kilomètres sur l’autoroute à la vitesse de 130 km/h, puis de parcourir encore une centaine de kilomètres sur des routes de campagne assez roulantes. Au total, les 385 km d’autonomie affichés au départ (homologation mixte WLTP) sont bien au rendez-vous : il nous restait encore de quoi parcourir 135 km environ sur routes, moins sur autoroutes. À condition de trouver facilement une borne de recharge rapide (jusqu’à 50 kW) en état de fonctionnement et libre, vous pourrez refaire le plein en trois heures environ.

Ces progrès certains en autonomie mais aussi en agrément de conduite avec une plus grande souplesse et des performances en nette amélioration (6,9 s de 0 à 100 km/h, 157 km/h de vitesse maxi), on les doit au très bon rendement énergétique du moteur. Ce dernier pointe à 18,5 kWh/100 km en WLTP malgré un poids supérieur de 150 kg, contre 17,1 kWh/100 km avec la version 150 ch/40 kW. La puissance n’est donc pas l’ennemie du rendement, bien au contraire ! En revanche, il faudra mettre la main au portefeuille avec un surcoût important de 3 400 euros pour cette version en Business+ (43 600 euros hors bonus).Nissan Leaf

Notre avis

PLUS
Réelle autonomie de 300 km (385 km en WLTP mixte) ● Performances et agrément de conduite en hausse ● Confort des suspensions


MOINS
Prix à la hausse ● Volant non réglable en profondeur ● Position de conduite trop haute

PARTAGER SUR