Nissan mise gros sur son Qashqai

Le constructeur japonais a annoncé un investissement supplémentaire de 28 à 37 millions d’euros dans son usine de Sunderland. Ce montant permettra d’augmenter la cadence de production de son SUV phare, le Qashqai.

632
Nissan mise gros sur son Qashqai

SUV le plus vendu en Europe en février, le Qashqai connaît un succès pour le moins retentissant. Problème pour Nissan, « malgré un volume de 300 000 Qashqai assemblés chaque année dans l’usine de Sunderland », le constructeur « ne peut suivre le rythme de croissance du marché des crossovers ». C’est pourquoi il a décidé de débloquer une enveloppe supplémentaire de 28 à 37 millions d’euros au Royaume-Uni pour améliorer sa productivité.

Cette somme sera consacrée « à la modification de la 2e ligne de production de l’usine de Sunderland » qui produit déjà un autre crossover de la marque, le Juke, mais aussi la Note et l’Infitini Q30. Les premiers véhicules partiront en production d’ici fin 2016, soit quelques mois avant l’arrivée d’une version améliorée du Qashqai qui embarquera, pour la première fois, la technologie autonome « Piloted Drive ».

Enfin, l’enveloppe permettra à l’usine de produire des véhicules basés sur la plateforme CMF-C (Common Module Family) de l’Alliance Renault-Nissan. Après le lancement du Juke nouvelle génération, la ligne numéro 2 sera également dotée de l’architecture CMF-B.

PARTAGER SUR