Le Nissan Navara se conforme à Euro 6d

Né en 2016, le pick-up du japonais adopte le récent 2.3 dCi et en profite pour augmenter sa charge utile.

620
Nissan Navara

La notion de « mi-parcours » pour un pick-up n’est pas vraiment parlante car ces utilitaires ont une durée de vie bien plus longue. Pour cette véritable nouvelle génération née il y a trois ans, c’est donc plutôt quelques menues améliorations dont il faut parler, à commencer par sa mise en conformité avec Euro 6d. Nissan reprend le 2.3 dCi qui équipe déjà son frère jumeau Renault Alaskan et même son cousin Mercedes Classe X. Il est disponible en 160 ch boîte manuelle et 190 ch boîte auto 7 rapports, forcément 4×4. Alors que son CO2 était de 167 g pour les deux puissances, le passage à l’Euro 6d avec ses mesures NEDC corrélé font passer ce CO2 à 182 g pour le 160 ch et 184 g pour le 190 ch.

Nissan en a aussi profité pour améliorer encore sa suspension arrière multibras afin de porter la charge utile à 1,1 t (+ 54 à 114 kg en fonction des versions) et la capacité de remorquage à 3,5 t. Du coup, des disques remplacent les tambours pour le freinage des roues arrière. Et le Navara s’équipe du « Intelligent Trailer Sway Assist », le système anti-louvoiement de la remorque. Pour finir, la connectivité est enfin possible avec Apple CarPlay et Android Auto, en plus du Nissan Connect pour le contrôle télématique du pick-up.