Nissan NV250 : enfin prêt !

Le jumeau du Renault Kangoo est commercialisé : ce Nissan NV250 devient le troisième larron aux côtés du Mercedes Citan, cousin plus éloigné.

1900
Nissan NV250
Nissan NV250 L1 Van

Annoncé en mai dernier pour une commercialisation en septembre, c’est courant décembre 2019 que le petit Nissan NV250 rejoindra les show-rooms. Un délai nécessité par une re-calibration et une ré-homologation de la motorisation 1.5 dCi d’origine Renault afin de respecter la norme Euro 6d selon le cycle WLTP.

Sous le capot du Nissan NV250, ce 1.5 dCi est proposé à partir de 21 050 euros HT en 95 ch (116 g) et 115 ch (121 g). Mais il fait l’impasse sur le plus petit 80 ch (116 g) pourtant disponible sur le Kangoo à partir de 16 750 euros HT. Pas de boîte double embrayage ou automatique en option. Mais Nissan livre en série l’assistance à la motricité Extended Grip (anti-patinage électronique) et l’aide au démarrage en côte.

Deux longueurs sont au catalogue : L1 de 3 m3 (4,28 m de longueur) et L2 de 4,0 m3 (4,67 m), pour une charge utile de 671 à 794 kg en fonction des configurations (2 ou 3 places à l’avant). Deux finitions au programme : Optima et N-Connecta qui ajoute une caméra de recul et le système de navigation. Cerise sur le gâteau pour ce NV250 : la garantie 5 ans ou 160 000 km, meilleure que celle du Kangoo Renault ou du Citan Mercedes. Tous trois fabriqués à l’usine du losange à Maubeuge (Nord).

Notre dernier dossier sur les utilitaires

PARTAGER SUR