Nissan NV250 : une vieille et bonne recette

Clone du Renault Kangoo actuel en fin de vie, le Nissan NV250 ne joue pas la carte de la nouveauté mais dispose de quelques atouts.

983
Nissan NV250

Le NV250 est né de la décision de Nissan de ne plus importer les versions thermiques du NV200. Pour les remplacer, le constructeur s’est donc tourné vers son partenaire de l’Alliance. D’où ce NV250 clone du Kangoo, à la calandre et aux logos près. La gamme se calque sur celle du cousin Renault, soit deux longueurs de carrosserie pour des volumes utiles de 3 et 4 m3 qui peuvent se porter à 3,5 et 4,5 m3 grâce à la cloison rabattable.

Esthétiquement, les lignes accusent le poids des ans et les années pèsent aussi à l’intérieur. C’est sans aucun doute sur ce point que le NV250 marque le plus le pas par rapport à ses concurrents plus récents. Cette fourgonnette a beaucoup de mal à dissimuler l’ancienneté de sa conception, pour l’ergonomie de certaines commandes comme les boutons des vitres placés trop en retrait sur l’accoudoir ou l’emplacement de l’écran (tactile à l’arrêt) du système multimédia, sans parler de la qualité des plastiques ou des assemblages.

Renault sous le capot du Nissan NV250

Sous le capot, le NV250 fait appel au bloc 1.5 dCi Renault avec deux niveaux de puissance de 95 ou 115 ch qui se montrent à l’aise partout (à partir de 21 050 euros HT). La version 115 ch essayée ici, avec davantage de puissance et surtout de couple, est à privilégier si l’on roule souvent sous forte charge ou sur voie rapide. Attention toutefois à la boîte de vitesses dont les rapports (six au total) sont très longs ; il ne faut pas hésiter à jouer du levier pour obtenir des relances efficaces. Avec un bon côté : cette boîte permet d’afficher des consommations raisonnables de carburant. Et ce NV250 offre, tout comme le Kangoo, un excellent confort de conduite. Cela est lié au bon maintien des sièges mais aussi aux suspensions qui privilégient le confort sans dégrader la tenue de route.

La finition haut de gamme N-Connecta aligne un équipement complet avec la climatisation, la navigation ou la caméra de recul. Dernier argument massue du Nissan NV250 : sa garantie 5 ans ou 160 000 km dont aucun concurrent, pas même le Kangoo, ne bénéficie de série.

Valeurs futures
Nissan L1 NV250 DCI 95 Optima
Énergie Diesel
Boîte de vitesses Manuelle
Carrosserie Fourgon
Cylindrée (cm3) 1 461
CO2 (g/km) 116
CO2 mini 0
CO2 maxi 0
Ch din 95
Prix neuf TTC (€) 25 260,00
Mois 42
Km total 60 000
Valeur reprise TTC (€) 8 717
Valeur reprise 34,5 %
Valeur vente TTC (€) 10 439
Valeur vente 41,3 %
Source : Forecast Autovista, septembre 2020.

 

La précédente brève sur l’e-NV200

Notre avis

PLUS
Garantie 5 ans/160 000 km ● Confort


MOINS
Pas de nouveauté ● Finitions intérieures

PARTAGER SUR