Nissan prépare la production de batteries solides

Nissan annonce qu’il va produire des batteries solides pour véhicules électriques dans une usine prototype au Japon. Les premiers modèles à en bénéficier sont prévus pour 2028.
9398
Nissan batteries electriques

Nissan a dévoilé le 12 avril 2022 son usine prototype de production de batteries solides. Cette installation se situe au sein du Nissan Research Center de Kanagawa au Japon. Il s’agit d’un premier pas vers le développement en interne de cette nouvelle génération de batteries, qui devrait équiper un modèle 100 % électrique de Nissan dès 2028.

En 2024, le Nissan prévoit en effet de mettre en place une ligne de production pilote sur son site de Yokohama. Celle-ci reprendra tous les processus de conception et de fabrication étudiés dans l’usine prototype. Selon le constructeur japonais, cette nouvelle technologie permettra de baisser les coûts des batteries. Avec en ligne de mire un objectif de 75 dollars par kWh produits en 2028 et 65 dollars par kWh par la suite. De quoi aligner les prix des véhicules électriques avec ceux des modèles thermiques.

Des batteries solides moins chères et plus performantes

Les batteries solides utilisent en effet des matériaux moins coûteux. Elles offrent aussi une densité d’énergie environ deux fois supérieure aux actuelles batteries lithium-ion. Elles permettent également de réduire fortement les temps de charge, grâce à des capacités de charge et décharge accrues. Ainsi, Nissan prévoit d’utiliser ces batteries solides pour l’ensemble de ses modèles, dont les pick-up, pour les rendre plus compétitifs. La marque dispose déjà d’une gamme élargie de modèles zéro-émission.

Nissan bénéficie, depuis sa Leaf de première génération (2010), d’une longue expérience dans le domaine du véhicule électrique. « Nissan est un leader de la technologie d’électrification grâce à un large éventail d’activités de R&D, depuis la recherche sur les matériaux des batteries au niveau moléculaire jusqu’au développement de véhicules électriques sûrs et performants », a rappelé Kunio Nakaguro, le vice-président de Nissan en charge de la R&D.